Connectez-vous S'inscrire
Megazap
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Salon du Livre: Programmation spéciale sur France Ô ce lundi


Rédigé le Lundi 18 Mars 2019 à 10:14 |




À l'occasion de la 39e édition du Salon du Livre de Paris (du 15 au 18 mars 2019), France Ô propose une programmation exceptionnelle TV / Web / radio afin de mettre à l'honneur les auteurs ultramarins.

Magazines, débats, documentaire, rencontres retransmises en direct : littérature et écrivains occupent une place de choix ! Au delà de sa dimension transmédia, l'originalité de cette couverture est le croisement de regards et d’expressions différentes sur des sujets qui s’adressent à tous les publics, tous les âges, des passionnés de lecture aux prétendus réfractaires qui l’auraient délaissée. Car la lecture permet d’interroger notre existence dans un monde tourmenté.

Au programme:

Du 18 au 22 mars, à 8h00 (Horaire Métropole) : « Comment ça s'écrit ? » de Dominique Roederer

Dans un face-à-face avec les auteur.e.s venu.e.s de tous les Outre-mer, ou qui leur portent un intérêt particulier, Dominique Roederer propose d’entrer dans leurs secrets de fabrication. Comment naissent leurs livres ? Quels doutes ont-ils.elles traversés, quels choix ont-ils.elles dû opérer ?

Le livre dans tous ses états et tous les états du livre sont convoqués dans ce rendez-vous de 13 minutes, où l’on ne s’interdit aucun genre : du roman à la biographie, en passant par le polar, l’essai, l’histoire, la BD ou le livre illustré.

Lundi 18 mars
Rencontre avec l’historien Pascal Blanchard pour Sexe, race & colonies (Ed. La Découverte)

Mardi 19 mars
La romancière martiniquaise Mérine Céco pour D’autres vies sous la tienne (Ed. Ecriture)

Mercredi 20 mars
Le romancier calédonien Jacques-Olivier Trompas pour Au pays des borgnes (Ed. Regain de Lecture)

Jeudi 21 mars
Philippe Gloaguen, fondateur du Guide du routard, pour les parutions 2019 sur la Guyane, les Antilles et La Réunion.

Vendredi 22 mars
Maïlys Paradis et Nicolas Mestre, auteurs du livre pour enfants Pacifique (Ed. Winioux)

Du 18 au 22 mars, à 8h15 (H.M) : « Livres en dialogue » de Christian Tortel

Quatre face-à-face entre deux écrivains, animés par Christian Tortel et tournés au Salon du Livre. Des entretiens de 26 minutes sur des thématiques spécifiques qui s'inscrivent inscrits dans l’actualité tourmentée de notre époque.

Lundi 18 mars : Rencontre sur la thématique «Exotisme» et écrivains autochtones » car pour le centenaire de la mort de Victor Segalen, auteur des Immémoriaux, se pose la question brûlante du «Je» et de l’ «Autre», Outre-mer et ailleurs. Pour en débattre : Alban Bensa, anthropologue et Joséphine Bacon, poète amérindienne, innue originaire du Pesamit au Canada (Prix Fetkann Poésie 2018).

Mardi 19 mars : 26 minutes dédiées aux coutumes kanaks autour d'Emmanuel Kasarhérou, Chargé de mission à l’Outre-mer au musée du quai Branly, ancien directeur de l'agence pour le développement de la culture kanak (ADCK) au centre culturel Tjibaou et Sébastien Lebègue, auteur du livre "Coutume Kanak" (Au Vent des îles).

Mercredi 20 mars : "Langues et Illettrisme" permettra d’interroger une académicienne, philosophe, chercheuse au CNRS, Barbara Cassin, sur d’autres maux : la difficulté d’accès Outre-mer à la culture écrite de ceux qui ont appris à lire et écrire puis qui l’ont oublié. Pour échanger avec elle : Xavier Nordt, ancien délégué à la langue Française et aux langues de France.

Jeudi 21 mars : Rediffusion de l'émission consacré aux féminismes (1ère diffusion le lundi 18 mars à 22.40)

Lundi 18 mars, à 22h40 : «Livres en dialogue» - Inédit
 
Dans le cadre de cette programmation dédiée aux auteurs des Outre-mer, Christian Tortel s'intéresse à la thématique des «Féminismes» en recevant deux auteures : Françoise Vergès, présidente de l’association « Décoloniser les arts », auteur de Un féminisme décolonial (Editions La Fabrique), et Laure Nsafou, auteur de Comme un million de papillons noirs (Editions Cambourakis). Un face à face de 26 minutes tourné au Salon du livre.

Lundi 18 mars, à 23.05 : « Page 19 » – Spéciale Schwarz-Bart au Salon du livre – Inédit (26 min)

Emission spéciale avec Simone Schwarz-Bart réalisée sur le stand de France Télévisions au Salon du Livre. L'occasion pour Daniel Picouly de revenir sur le parcours de cette grande plume de la littérature française, originaire de Guadeloupe et notamment la conception du roman mythique du couple, Un plat de porc aux bananes vertes (Editions du Seuil, 1967). Un ouvrage écrit à quatre mains avec son époux André, un exercice rare dans l'histoire de la littérature française.

Lundi 18 mars, à 23h35 : « Jacques Schwarz-Bart, la voix des ancêtres » (documentaire, 52 min)

Jacques Schwarz-Bart, saxophoniste renommé, fils d’André et de Simone Schwarz-Bart, évoque l’œuvre de ses parents et se raconte en musique.

En 1943, André Schwarz-Bart, 15 ans, rejoint la Résistance après que sa famille a été arrêtée par la police française, puis décimée à Auschwitz. Devenu ouvrier à la fin de la guerre, André rencontre à Paris une jeune Guadeloupéenne. Très vite, il se met à écrire.

Son premier roman, Le Dernier des Justes, qui retrace la saga d'une famille juive, du Moyen Âge jusqu'aux camps nazis d'extermination, est récompensé, en 1959, par le prix Goncourt. Bien qu'encensé par la critique, le livre soulève une polémique qui bouleverse son auteur. Durant sa vie, il continue d'écrire, parfois à quatre mains avec son épouse, l'une des grandes voix de la littérature antillaise.



 

Lundi 18 mars à 0.25 : « Page 19 » – émission spéciale Schwarz-Bart tournée en Guadeloupe (26 min)

Daniel Picouly s’installe chez André et Simone Swartz-Bart à Goyave, en Guadeloupe, dans l’habitation coloniale aujourd’hui labellisée « Maison des illustres », où a vécu le couple jusqu’au décès d’André le 30 septembre 2006.

Daniel Picouly poursuit le portrait de Simone et André Schwarz-Bart, ce couple littéraire métis de la littérature française qui a défrayé le chronique… Tous deux ce sont fait les mémorialistes de tragédies historiques : le génocide des juifs et la traite des Noirs.

Avec «le Dernier des Justes» (prix Goncourt 1959), André Swartz-Bart a retracé le parcours d'une très longue lignée de Justes, commencée au douzième siècle qui prendra fin en 1943 dans le camp d’Auschwitz. Simone quant à elle, publiera en 1972 «Pluie et vent sur Télumée Miracle», la longue généalogie de femmes guadeloupéennes, les Lougandor, depuis l’époque de l’esclavage jusqu’aux temps modernes.

Tournée chez Simone Schwarz-Bart, Daniel Picouly nous fait entrer grâce à l’écrivaine dans l’intimité et les archives de son couple…



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture














Partager ce site




Facebook
Twitter
https://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngRss
YouTube Chanhttps://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngnel
Instagram