Connectez-vous S'inscrire
Megazap

Megazap


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Nouvelle-Calédonie à l'honneur dans Echappées Belles, ce soir sur France 5


Rédigé le Samedi 20 Décembre 2014 à 10:25 |




A l'occasion des fêtes, la chaîne France 5 propose ce soir à 20h35 (Horaire Métropole), un nouveau numéro de "Echappées Belles" qui est consacré à la Nouvelle-Calédonie et notamment l'île de Lifou (Loyauté).
Raphaël de Casabianca nous propose une découverte de la Nouvelle-Calédonie et de l'île de Lifou, en allant à la rencontre d'habitants fortement impliqués dans la vie locale. Il commence son voyage par un survol en hélicoptère d'un des plus lagons au monde, en compagnie de Martial, un photographe qui s'attache à mettre en valeur la richesse du patrimoine calédonien...
Raphaël survole le plus beau lagon du monde. On trouve sur les sites calédoniens répertoriés au Patrimoine Mondial de l’Humanité une grande quantité d’espèces de coraux et de poissons, ainsi que des mangroves, des herbiers et des structures récifales parmi les plus diversifiées de la planète.
Raphaël prend ensuite la route pour le centre de Nouméa. Myriam joue les guides dans le centre de Nouméa, pour prendre le poul de la capitale. Ils arpentent la place des Cocotiers, place principale où toutes les générations de Calédoniens se retrouvent.
Elle lui propose ensuite d’aller voir les pros de kite-surf, sur la plage de l’hôtel Méridien, le rendez-vous incontournable sur l’île. Raphaël a rendez-vous avec Olivier, le capitaine de la marina de Nouméa, dans sa guérite. Il l’accompagne vers les plus beaux bateaux.
Raphaël prend ensuite un avion inter îles pour rejoindre la très belle île de Lifou. Raphaël rejoint Edou et les pêcheurs de son clan qui s’apprêtent à sortir en mer. Il s'occupe d'une mission qui consiste à recenser les différents lieux-dits de l’île, met en valeur l’histoire de ces endroits magiques et crée des panneaux explicatifs à l’attention des visiteurs curieux du fonctionnement de la société kanak.
Il propose à Raphaël de l’accompagner à la rencontre des mémoires vivantes de l’île, avant de rejoindre Feneiwéwé, la case de la grande chefferie où il fera la coutume. Ils se mettent en route vers la chefferie à pied.
Edou présente Raphaël au Grand Chef de tribu. Raphaël sort de son sac, des étoles et du tabac achetés à Nouméa avec Myriam. Il fait la coutume et demande au grand chef de bien vouloir accepter son séjour sur l’île. Le grand chef accepte la coutume.
On retrouve Raphaël, Edou et les femmes de la tribu assis sur la plage. Raphaël aide les femmes à décharger le poisson fraîchement péché..Comme le poisson, le poulet, les taros, les patates douces, les bananes poingo, les tomates et les ignames sont enveloppés dans les feuilles de bananiers, le tout est arrosé de lait de coco et cuit à l’étouffé dans le four préparé et chauffé depuis ce matin. Deux heures sont nécessaires à la cuisson du bougnat.
C’est en voiture que Raphaël entre dans les terres des Broussard, ces caldoches qui ont hérité des exploitations de leurs ancêtres les bagnards. Tout se fait à dos de cheval chez les stockmen qui aiment à raconter qu’ils ont du sang de cheval qui coule dans leurs veines.
Toute la famille prend la route pour la Fête du bœuf de Païta. 20 000 personnes assistent à des rodéos à la calédonienne, à des concerts de country et des expositions de vieilles Chevrolet.
Raphaël embarque pour l’île des Pins, à bord d’un petit avion touristique.
Mike construit de manière traditionnelle les célèbres pirogues à balancier. C’est Joseph son père qui lui a appris. Joseph propose d'ailleurs d'aller en pirogue jusqu’à la baie d’Upie. Joseph et Raphaël aperçoivent Nuka Vakoumé. Ce passionné de faune marine est un grand ami des tortues de la baie d’Upie. Raphaël retrouve Nouméa et Myriam.
Myriam conduit Raphaël jusque dans un nakamal où elle a ses habitudes… Ils y retrouvent les partenaires de scène de Myriam, Sam et Marie-Thérèse. Le nakamal, haut lieu de sociabilité en Nouvelle Calédonie, est l’endroit où l’on boit le traditionnel kava.
Mais Myriam ne veut pas laisser Raphael partir sans qu’il ait vu le monument le plus connu et le plus beau de Nouméa : le centre culturel Tjibaou et son architecture audacieuse et aérienne….
Le centre culturel Tjibaou a été inauguré 9 ans après l’assassinat du leader indépendantiste Jean-Marie Tjibaou. C’est un musée vivant de la culture kanak qui a pour dessein de servir de passerelle entre les communautés de l’île. La structure étonnante symbolise des cases d’une tribu kanak. C’est ici que Raphaël conclue son voyage.
Sujets: le lagon/Les gardiens du phare Amédée/Portrait de Siman, passeur de cultures/"La brousse en folie"/Lesrodéos calédoniens/Le cimetière du lagon.

© Crédit Photo: France 5



Notez

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV / SVOD | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture | Société | Megasports


















Partager ce site





PUB FACEBOOK.png