Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Éclairage sur la dynastie Kim dans "Corée du Nord: Portraits de dictateurs" les 19 et 26 novembre sur National Geographic


Rédigé le Vendredi 26 Octobre 2018 à 09:31 |


Fruit d’une année de production dans le plus grand secret, cette série documentaire apporte un nouvel éclairage sur la dynastie Kim.



National Geographic Documentary
National Geographic Documentary
Avec sa compilation d’images d’archives inédites, ses rares témoignages directs et enregistrements secrets, « CORÉE DU NORD : PORTRAITS DE DICTATEURS » propose une immersion au sein de la dynamique de cette dynastie.

Alors que les relations entre la Corée du Nord et le reste du monde atteignent un nouveau point d’inflexion inattendu, National Geographic Documentary Films présente CORÉE DU NORD : PORTRAITS DE DICTATEURS, une série documentaire originale en quatre épisodes qui se penche sur l’histoire extraordinaire de la seule dynastie communiste au monde, en place depuis trois générations.

Produite sur une année entière dans le plus grand secret, CORÉE DU NORD : PORTRAITS DE DICTATEURS sera diffusée sur National Geographic dans 171 pays et en 43 langues. En France, la série documentaire événement sera diffusée à raison de deux épisodes par semaine les lundis 19 et 26 novembre à partir de 20h40.

C’est lors de sa rencontre avec le Président Donald Trump à Singapour que l’insaisissable leader de la Corée du Nord, Kim Jong Un, a véritablement été découvert par le grand public. Mais pour bien comprendre ce dernier et la place qu’il occupe dans l’histoire de la Corée du Nord, il faut revenir 70 ans en arrière, quand son grand-père et son père étaient les dirigeants du « royaume ermite ». Ou comment un simple guérillero a quitté le champ de bataille pour prendre le contrôle d’un pays en quête d’un leader et d’une dynastie familiale unique en son genre.
 
CORÉE DU NORD : PORTRAITS DE DICTATEURS  raconte l’histoire d’une famille en quête de pouvoir, et des relations existantes entre un père, son fils et son petitfils. La série s’immisce dans les profondeurs de la dynastie Kim, révélant de manière inédite les rouages de cette étonnante dynamique familiale se situant au cœur d’un pays tout aussi extraordinaire. Les spectateurs se retrouveront immergés dans l’histoire sombre et surréaliste de cette famille, et pourront découvrir avec un œil neuf, une nation qui est sous la coupe d’une même dynastie depuis plus de 70 ans.

Pour comprendre le fonctionnement de ce pays, il faut comprendre celui de cette famille.
 
Produite par 72 Films (« Elizabeth I’s Secret Agents », « Trump: An American Dream »), et avec la participation des réalisateurs de LA 92, documentaire primé par un Emmy Award, en tant que consultants éditoriaux, CORÉE DU NORD : PORTRAITS DE DICTATEURS se penche sur les motivations et les personnalités du seul État communiste familial au monde, associant récits d’experts et de témoins directs, ainsi que l’une des plus grandes collections d’archives filmées sur la dynastie Kim, éditées spécialement dans le cadre de la diffusion de ce documentaire.
 
La position de National Geographic a été très claire depuis le début : leurs équipes souhaitaient réaliser un documentaire complet et inédit sur la dynastie Kim, et totalement différent de ce qui a pu être produit auparavant », déclare 72 Films. « Nous nous sommes plongés un an durant dans ce projet, en quête d’archives non visionnées depuis des décennies et d’entretiens réalisés avec près de 50 personnes susceptibles d’apporter leur point de vue sur cette dynastie. Prendre la famille Kim comme point d’entrée pour faire un reportage sur la Corée du Nord permet de mieux comprendre ce pays.

Ces trois personnalités, toutes aussi fascinantes les unes que les autres, ont choisi d’utiliser leur pouvoir démesuré de différentes façons. Résultat, la série est absolument unique de par sa portée et sa profondeur ainsi qu’en raison de la richesse et de la pertinence de l’information qu’elle propose ».
 
Les dates historiques qui ont jalonné la trajectoire de la famille Kim sont illustrées par près de 30 témoignages directs et de rares interviews présentées dans la série, y compris celle de Shin Jyeung-Kyun, fils de réalisateurs sud-coréens qui ont été kidnappés; Choi Jae Wook, attaché de presse du président sud-coréen ; la première interview télévisée du colonel Victor Vierra, aujourd’hui à la retraite et alors qu’il était situé dans la zone démilitarisée au moment de la série de meurtres à la hache qui s’est produite en août 1976 et qui a coûté la vie à deux officiers de l’armée américaine ; Kang In-Deok, directeur du bureau des services secrets sud-coréens en Corée du Nord ; Ko Young-Hwan, interprète de Kim Il Sung ; Michael Yi, spécialiste des interrogatoires à la CIA ; Kim Hyun Hui, ancien agent d’espionnage de la Corée du Nord et responsable de l’explosion du vol 858 de la Korean Airlines ; la star du basket américain Dennis Rodman, lors d’une interview-vérité sur ses relations avec l’actuel dirigeant nord-coréen, et bien d’autres encore.
 
Les producteurs ont visionné près de 400 heures d’images pour assembler les nombreuses séquences d’archives qui construisent le récit. Les spectateurs auront le privilège de voir de rares extraits du film suédois One for All, All for One, du film tchèque Fighting Korea sur la Guerre de Corée, du film français The Hermit Kingdom, consacré à la vie en Corée du Nord dans les années 1970, mais aussi des bandes audio et des photos d’archives de Jyeung-Kyun et Wook encore inédites à la télévision américaine, une interview exclusive sur TV Asahi de Kim Jong Nam, le fils aîné de Kim Jong Il qui n’a jamais quitté l’Asie, et des anecdotes rares de Kenji Fujimoto, le chef sushi personnel de Kim Jong Il, inédites à la télévision anglophone.

L’unique famille à la tête de la Corée du Nord, ou de la République populaire démocratique de Corée, comme le régime préfère l’appeler, a deux histoires. La première peut être racontée à partir de fragments de renseignements : des faits contestables, des commentaires de responsables et diplomates nord-coréens, des témoignages de réfugiés et déserteurs, et des observations partielles et limitées de personnes qui se sont rendues en Corée du Nord. La seconde est l’histoire « officielle », écrite et préparée de toutes pièces par Pyongyang pour être distillée dans le pays et à l’international. Cette histoire mêle exagération, légende et mythe. CORÉE DU NORD : PORTRAITS DE DICTATEURS entend bien mettre en opposition ces deux récits.
 
La série documente durant les quatre épisodes la naissance de la dynastie Kim en examinant l’ascension et le règne du fondateur de la Corée du Nord, Kim Il Sung, de son fils Kim Jong Il et de son petit-fils et actuel dirigeant, Kim Jong Un.

National Geographic est disponible dans les Offres Canal+ en Outre-Mer, Orange, SFR Caraïbe, Parabole Réunion-Mayotte.

Voici ci-après le détail des épisodes :

« Kingdom of the Kims »
Première diffusion, lundi 19 novembre à 20h40


Depuis des décennies, la Corée et ses habitants travaillaient sous la domination impérialiste japonaise. En 1912, dans une petite ville à la périphérie de Pyongyang, naît Kim Il Sung, dans un contexte d’effondrement de l’impérialisme.

C’est l’histoire de l’ascension d’un guérillero inconnu vers le pouvoir jusqu’à sa prise de contrôle totale de son pays qui en fait un dieu vivant aux yeux de son peuple. Raconté au travers de témoignages directs et d’archives soigneusement sélectionnées, « Kingdom of the Kims » explore les premiers jours de l’arrivée au pouvoir de Sung.

Cette première partie montre comment il a initié la guerre de Corée, établi des goulags pour toute personne considérée comme « hostile », tenté d’assassiner le président sud-coréen, et joué un jeu diplomatique dangereux avec les États-Unis, notamment par la capture d’un navire de l’US Navy, l’USS Pueblo, faisant prisonniers des Américains, et orchestré les meurtres à la hache perpétrés dans la zone démilitarisée.

« The Son of God »
Première diffusion, lundi 19 novembre à 21h35


Dévoilant la relation unique entre le père et le fils Kim, « The Son of God » suit le déclin de Kim Il Sung et l’ascension de son fils, Kim Jong Il. Jong est un successeur improbable : il n’est pas militaire et il est obsédé par le cinéma et surtout les films de James Bond. « The Son of God » raconte comment il a mis à profit son goût pour la réalisation et la propagande pour obtenir l’aval de son père, et le pouvoir.

Sa passion pour les films de James Bond va influencer son comportement, lui qui rêve d’incarner dans la vie un méchant digne des films d’espionnage. Couvrant le début des années 1970, cet épisode se penche sur l’ascension au pouvoir de Jong, héritier légitime de la Corée du Nord, et reprend certains incidents marquants comme l’enlèvement des réalisateurs Choi EunHee et Shin Sang Ok, la tentative d’assassinat du président sud-coréen, ou encore la campagne terroriste menée par la Corée du Nord, dont l’explosion d’un vol de la compagnie Korean Airlines par Kim Hyon Hui, à l’approche des Jeux olympiques de Séoul en 1988.

« Nuclear Family »
Première diffusion, lundi 26 novembre à 20h40


« Nuclear Family » débute à la fin de la Guerre froide : la Corée du Nord a perdu son patronage soviétique et, avec lui, la garantie de sécurité et le soutien économique qui maintenaient le pays à flot depuis près d’un demi-siècle.

Au moment où Kim Jong Il prend le contrôle total du pays, il lance également un programme d’armement nucléaire. Alors que l’économie du pays s’effondre, les autorités nord-coréennes fabriquent de faux billets de 100 dollars et construisent des usines assurant la production de méthamphétamine et autres stupéfiants.

Kim Jong Il dispose également d’un chef sushi personnel et organise des banquets somptueux et de grandes fêtes alors que l’économie du pays est au plus mal, tout en négociant avec les États-Unis.

« Rocket Man »
Première diffusion, lundi 19 novembre à 21h35


L’épisode final débute à la mort de Kim Jong Il et retrace l’ascension du nouveau dirigeant de la Corée du Nord, son fils, Kim Jong Un, qui prend le pouvoir à 28 ans. Au travers d’interviews exclusives, de témoignages directs et d’archives sélectionnées par des experts, « Rocket Man » raconte le règne de Kim Jong Un, de 2011 à aujourd’hui.

Cet épisode analyse comment le dirigeant actuel a consolidé son pouvoir en faisant tuer son oncle et son demi-frère, s’intéresse à son amitié étonnante et inattendue avec la star du basket-ball, Dennis Rodman, revient sur l’annonce selon laquelle il détient des armes nucléaires capables d’atteindre les États-Unis, et décrypte le sommet historique tenu en 2018 avec le Président Trump.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV / SVOD | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture | Courriers des lecteurs


















Partager ce site




PUB FACEBOOK.png

Facebook
Twitter
https://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngRss
YouTube Chanhttps://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngnel
Instagram