Connectez-vous S'inscrire
Megazap

Megazap


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Carte Blanche à Christiane Taubira aujourd'hui pour les 20 ans de la loi du 21 mai 2001


Rédigé le Jeudi 10 Juin 2021 à 07:06 |




Aujourd'hui, journée de l’abolition en Guyane, la Fondation pour la mémoire de l’esclavage marque le Mois des Mémoires 2021 par un Live Facebook « Carte Blanche à Christiane Taubira » en direct de Guyane.

Ce nouveau rendez-vous numérique proposé par la Fondation associera une quinzaine de personnalités guyanaises et de l’Hexagone, chercheur.se.s, militant.e.s, artistes, toutes et tous réuni.e.s pour évoquer la mémoire des résistances à l’esclavage et des marronnages sur le sol sud-américain.

Sous le titre « Cette chaîne de résistances : de la cale au marronnage », ce Live se tiendra sur Facebook le 10 juin à 11h (heure de Cayenne) et 16h (heure de Paris) sur la page de la Fondation.

Deux heures de programme présenté par la journaliste Laurence Tian Sio Po, avec Christiane Taubira et ses invité.e.s :
 
  • Yannick Theolade (djokan, art de combat guyanais)
  • Lydie Ho Fong Choy-Choucoutou (historienne)
  • Stéphane Vérin (musicien)
  • José Legrand (plasticien)
  • Anncy Clet et Lionel Agarande (maîtres tanbouyens)
  • Apa Mumia Makeba (militant)
  • Alexis Tiouka (musicien, joueur de sanpula)
  • Louis Sala-Molins (philosophe)
  • Les frères Cippe (musiciens)
  • Gwendolyne Dekon (militante)
  • Jean-Paul Agarande (musicien)
  • Franck Appolinaire (militant)
  • Sani A Foe Wan Teng (musiciens)
  • Yasmina Ho You Fat Deslauriers (comédienne)
  • Tanbou Leve (musiciens)
  Animé par la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, le Mois des mémoires 2021 se déroule du 27 avril date de l’abolition de 1848 au 10 juin date de commémoration de l’abolition en Guyane, associé au 20 décembre pour la Réunion. Cette année marque les 20 ans de la reconnaissance par la France de la traite et de l’esclavage coloniaux comme crime contre l’humanité par la loi dite Taubira du 21 mai 2001.

Ce temps fort annuel de la mémoire de l’esclavage en France est un rendez-vous pour tous, associant collectivités locales, associations, écoles, institutions patrimoniales, artistes, sportifs, médias et grand public. Un mois pour se souvenir du crime contre l’humanité qu’a été l’esclavage, pour honorer les personnes mises en esclavage, pour célébrer leurs combats et celui de tous celles et tous ceux qui les ont rejointes au nom des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

Un mois aussi pour lutter contre son empreinte contemporaine dans le racisme, les discriminations et toutes les formes modernes d’esclavage. Un mois enfin pour partager les cultures d’outre-mer, créolités riches qui sont issues de cette histoire. Parce que l’histoire de l’esclavage est notre histoire à tous.

La Fondation pour la mémoire de l’esclavage est une fondation reconnue d’utilité publique, privée et autonome, créée en novembre 2019 qui agit pour l’intérêt général et la cohésion nationale. Son action est soutenue par l’Etat et des partenaires privés qui partagent son projet. Elle agit en collaboration avec la société civile, les territoires, le monde de la recherche, de la culture, des médias et de l’éducation pour transmettre l’histoire de l’esclavage mais aussi parler de ses héritages, par la culture, et pour la citoyenneté.  La FME est présidée par Jean-Marc Ayrault, ancien Premier ministre.


Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV / SVOD | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture | Société | Megasports


















Partager ce site




PUB FACEBOOK.png