Connectez-vous S'inscrire
Megazap
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Année Médias Outremer 2017: Le digital prend sa place aux côtés de la TV et de la radio, toujours au cœur de la consommation média


Rédigé le Samedi 28 Avril 2018 à 06:21 |




Année Médias Outremer 2017: Le digital prend sa place aux côtés de la TV et de la radio, toujours au cœur de la consommation média
Si les habitants d’Outremer sont de vrais adeptes de télévision et de radio, deux médias qui les accompagnent et rythment leur quotidien, Internet prend une place de plus en plus prépondérante ces dernières années.

Caroline Petit, Responsable d’Etudes et de Clientèle chez Médiamétrie commente : « Comme le montrent les études médias que nous menons depuis plus de 25 ans sur ces territoires, la place des médias traditionnels reste très forte et ancrée dans les habitudes des habitants d’Outremer. Cependant, avec l’évolution des taux d’équipement informatique et le développement de smartphones plus perfectionnés, Internet s’impose rapidement dans les foyers à la fois comme relais des médias et comme média à part entière offrant une multitude d’usages. Une tendance que confirme l’Observatoire des Usages Digitaux Antilles-Guyane et Réunion, une étude que nous avons récemment publiée ».

En moyenne, plus de 80% des Ultramarins regardent la télévision chaque jour, soit 1,7 million de 13 ans et plus sur les zones Caraïbes, Océan Indien et Pacifique. Les habitants des Antilles et de Mayotte sont particulièrement nombreux à suivre les programmes quotidiennement (respectivement 87,4% en Martinique, 86,7% en Guadeloupe et 91,4% à Mayotte).

Un attachement au média TV qui ne se dément pas avec les années, puisque les programmes fédèrent chacun de ces téléspectateurs généralement bien plus de 4h par jour, et parfois même près de 5h comme en Martinique et en Guadeloupe. Un chiffre légèrement supérieur à celui de la Métropole qui affiche une durée d’écoute quotidienne par téléspectateur de 4h45.

Et comme ailleurs, l’usage de la TV se délinéarise, notamment grâce au replay qui permet de rattraper ses programmes favoris après leur diffusion initiale. Aux Antilles, en Guyane et à la Réunion, plus de 6 internautes sur 10 ont déjà regardé au moins une fois un programme de télévision au cours du dernier mois après sa diffusion, et ce quel que soit l’écran.

La radio est également très présente dans le quotidien des habitants d’Outremer avec 1,5 million d’auditeurs quotidiens.

Si elle est écoutée plus longtemps qu’en Métropole - plus de 3h versus 2h50 - il existe des disparités selon les territoires. La radio accompagne par exemple les auditeurs guadeloupéens pendant 4h23 chaque jour, les polynésiens 3h10 ou encore les guyanais pendant 3h25.

A noter l’émergence des supports multimédias pour écouter la radio, puisqu’entre 63% et 75% des Ultramarins selon les territoires déclarent avoir déjà écouté la radio sur un ordinateur, un smartphone, une tablette ou encore un téléviseur.

De plus, aux Antilles-Guyane et à la Réunion, 3 internautes sur 10 ont déjà écouté au moins une fois une émission de radio après sa diffusion à l’antenne, quel que soit l’écran.

Si télévision et radio fédèrent largement les habitants de l’Outremer, il existe des spécificités de consommation intimement liées au rythme de la vie quotidienne. Aussi les pics d’audience, que ce soit pour l’un ou l’autre des deux médias, sont décalés par rapport à ceux de la Métropole.

Pour la TV, il se situe au moment du Journal Télévisé du soir, rendez-vous incontournable diffusé entre 19h et 20h, quand en Métropole les téléspectateurs sont les plus nombreux au moment du prime time qui débute un peu avant 21h.

Le pic d’audience de la radio se situe également plus tôt : entre 6h00 et 7h00 contre 8h00-8h15 en Métropole.

Internet et les usages digitaux font aujourd’hui pleinement partie de la vie des Ultramarins, comme le démontre l’Observatoire des Usages Digitaux. Ainsi, si 85% des habitants des Antilles, de la Guyane ou encore de la Réunion se sont déjà connectés à Internet, ils sont aujourd’hui 3 sur 4 à surfer sur la toile tous les mois, que ce soit via un ordinateur, un smartphone ou une tablette. Un chiffre en constante progression ; par exemple, à la Réunion si  près de 420 000 personnes se connectaient à internet chaque mois en 2013, elles sont 520 000 en 2017.

Sans surprise, les plus jeunes (13-34 ans), souvent précurseurs et prescripteurs de nouvelles tendances, sont sur-représentés au sein de la population internaute de ces territoires.

A l’instar de la plupart des internautes dans le monde, les Antillais, Guyanais et Réunionnais utilisent Internet pour toutes les activités qu’il propose : effectuer des recherches, communiquer par email, s’informer sur l’actualité, acheter en ligne ou encore surfer sur les réseaux sociaux.

A ce titre, les internautes ultramarins, comme métropolitains sont inscrits en moyenne sur près de 3 réseaux sociaux.

Que ce soit aux Antilles-Guyane ou à la Réunion, le smartphone a su s’imposer et détrône désormais l’ordinateur pour les usages quotidiens. Il est, comme en Métropole, le 1er écran pour surfer sur internet « tous les jours ». A titre d’exemple : aux Antilles-Guyane, 57,7% des internautes se connectent tous les jours depuis un smartphone vs 41,4% d’entre eux via un ordinateur. A la Réunion, ce chiffre s’élève à 53,8% des internautes contre 48% pour l’ordinateur.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale












Partager ce site




Facebook
Twitter
https://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngRss
YouTube Chanhttps://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngnel
Instagram