Connectez-vous S'inscrire
Menu
Megazap
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

"Tous Frères" : Guider, soutenir, se rencontrer et fêter, en décembre sur Outre-mer La 1ère





"Tous Frères" : Guider, soutenir, se rencontrer et fêter, en décembre sur Outre-mer La 1ère
Tous Frères est le magazine chrétien à la rencontre des religions d’Outre-mer. Cette émission de 26 minutes, présentée par Nora Nonet et Aurélie Payet fait le lien entre différentes communautés, cultures et manières de vivre la foi selon les territoires. Un programme diffusé chaque week-end sur les chaînes La 1ère. Guider, soutenir, se rencontrer et fêter seront au programme du mois de décembre.

Dimanche 4 décembre : Guider

Cette semaine Tous Frères propose une émission sur le verbe guider chez les protestants. L’histoire de la semaine sera celle de la vie d’Antoine Court. Ce pasteur a guidé les protestants durant une période difficile avec la révocation de l’édit de Nantes.

Un reportage suivra les premiers pas du pasteur Michael Schlick. Entre découverte de l’église, rencontre avec les fidèles… sa venue est très attendue par la communauté. Connectée à distance, Emmanuelle Seyboldt, présidente du Conseil National de l’EPUdF expliquera que guider, c’est « montrer le chemin », mais que le rôle du pasteur est avant tout de guider les fidèles vers le Christ.

Le portrait du jour sera consacré à Kaï Wetewea, guide touristique en Nouvelle-Calédonie. Un décryptage sera consacré aux jésuites et abordera un aspect de leur mission auprès des fidèles, celui de guide spirituel. Pour conclure, Daniel Kuanene Wéa, pasteur de l’Eglise protestante de Kanaky Nouvelle-Calédonie, et Gilles Vidal, professeur à l’Institut de Théologie Protestante de Montpellier, expliqueront que les kanaks ont deux guides dans leur vie : la coutume et l’Évangile.

Dimanche 11 décembre : Soutenir

Tous Frères propose une émission sur le handicap dans l’islam avec le verbe soutenir. L’histoire de la semaine s’intéressera à Julaybîb, fidèle compagnon du prophète Mohammed, rejeté par son handicap. Un reportage partira à la rencontre des bénévoles de l’association Mlezi Maoré, à Mayotte. Chaque jour, ils mettent en place des actions pour soutenir des enfants en situation de handicap et accompagner les familles.

Le portrait du jour sera consacré Maryam Cadjee. Cette musulmane, atteinte d’une maladie génétique, se déplace uniquement en fauteuil roulant. Elle racontera comment ses parents l’ont soutenue dans son enfance. Un décryptage sera consacré au handicap dans la Bible et aux communautés Foi et Lumière en Outre-mer. Pour conclure, Rayhaane Balbolia, expliquera que dans l’islam, les épreuves, comme le handicap doivent être vues « comme une chance pour attendre Dieu ».

Dimanche 18 décembre : Se rencontrer

Cette semaine, Tous Frères consacre une émission au dialogue interreligieux avec le verbe se rencontrer. Dans la ligne droite de l’encyclique « Fratelli Tutti », le programme souhaite ouvrir le chemin du dialogue entre personnes de confessions religieuses différentes.

L’histoire du jour sera consacrée à la rencontre entre le pape François et Ahmed el-Tayeb, l’imam de la mosquée d’Al-Azhar. De cette échange va naître une profonde amitié, solidifiée à la signature d’un document commun sur la fraternité avec les représentants des grandes religions du Monde, puis à la rédaction de l’encyclique « Fratelli Tutti ». Un reportage se rendra à La Réunion, à la rencontre de Shénaze Issop Banian. Son père Idriss a été président du GDIR, le Groupement de Dialogue interreligieux et a œuvré dans les années 80, pour la rencontre, le dialogue entre les religions à La Réunion.

Aujourd’hui, Shénaze Issop Banian a repris le flambeau de son père. Cette musulmane est devenue secrétaire adjointe de l’association. Ils l’ont suivie dans ses missions pour le GDIR mais également dans ses rencontres avec des amis hindous et catholiques.De l’Église à la synagogue, le couple ne cesse de s’enrichir mutuellement au niveau de la foi. Connecté à distance, Eric Vinson, enseignant-chercheur et spécialiste des religions, expliquera pourquoi le dialogue interreligieux est vital aujourd’hui.

Le portrait du jour sera consacré à Ketty Fahrasmane, interpellée en découvrant une autre façon de vivre et d’exprimer sa foi au contact de ses amis protestants. Le décryptage de la semaine sera dédié à l’islam et permettra de découvrir comment les musulmans vont à la rencontre des autres fidèles de confessions différentes. Enfin, en voyage en Nouvelle-Calédonie, frère Marc-Antoine Bêchetoille, dominicain et conseiller éditorial de Tous Frères, rencontrera Nicolas Schmidt, musulman. Ils discuteront de la diversité des religions qui existe sur le caillou et se demanderont comment ces différents croyants peuvent se rencontrer.

Dimanche 25 décembre : Fêter

Pour cette célébration de noël, Tous Frères propose une émission très joyeuse avec le verbe fêter. L’histoire du jour sera consacrée à la création de la toute première crèche vivante par saint François d’Assise. En 1223, dans la petite ville de Greccio, en Italie, François, futur saint François d’Assise, va mettre en scène la naissance de Jésus dans une grotte. Une tradition qui perdure aujourd’hui dans les paroisses et les familles.

Un reportage partira à la rencontre des paroissiens de l’église Saint-Etienne dans les préparatifs de la soirée de Noël à Punaauia, en Polynésie. Le portrait de la semaine se rendra au sein de la famille Langevillier, à La Réunion, où Marie-Pierre et Joan se préparent avec leur fille Océane, âgée de 5 ans, à fêter Noël. L’occasion pour la petite famille de retrouver leurs proches pour partager un moment convivial.

Le décryptage de la semaine mettra en lumière les fêtes liées à l’enfance dans les différentes religions. L’émission se conclura en chanson avec une tradition très antillaise, « les chanté nwel », en compagnie de la chorale Antillaise TKL de l‘AC DOM TOM. Mélange des traditionnels cantiques français de Noël et de la culture africaine, territoire d’origine des esclaves, « les chanté Nwel » sont organisés pendant la période de l’avent juste avant la fête de la nativité. Selon la coutume, ces chants sont adressés à Marie pour lui donner du courage au moment de donner naissance à son enfant.

HORAIRES DE DIFFUSION

Guadeloupe La 1ère : le dimanche à 4h30 (été) et 5H30 (hiver) 
Guyane La 1ère : le dimanche à 6h55
Nouvelle-Calédonie La 1ère : le dimanche à 6h40
Réunion La 1ère : le dimanche à 8h00
Saint-Pierre et Miquelon La 1ère : le dimanche à 7h35
Polynésie La 1ère : le samedi à 6h45  
Wallis et Futuna La 1ère : le dimanche à 11h30
Martinique La 1ère : le dimanche à 5h30 
Mayotte La 1ère : le dimanche à 7h

Notez

Rédigé le Dimanche 27 Novembre 2022 à 06:07 |
Ludovic Belzamine
Rédacteur en chef de Megazap.fr En savoir plus sur cet auteur





Nouveau commentaire :
Twitter













Partager ce site






@megazap.fr