Megazap




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Filières REP : Nouveau bilan positif pour les filières REP à La Réunion malgré des difficultés d’exportation


Rédigé le Mercredi 27 Septembre 2023 à 11:03 |



Les éco-organismes du territoire continuent sur leur lancée positive, avec un total de 58 631,4 T de déchets collectés en 2022, soit une progression globale de 3%. C’est ce qui ressort du dernier Bilan des filières REP, organisé chaque année depuis 2010 par le Syndicat de l’Importation et du Commerce de la Réunion (SICR), en collaboration avec l’ADEME.

L’événement a réuni l’ensemble des acteurs concernés, le mardi 26 septembre 2023, à L’Orangerie, Sainte-Clotilde, pour faire un état des lieux des volumes de déchets collectés dans l’île en 2022, mais aussi pour les informer des prochaines actions du syndicat professionnel patronal. Étaient présents, les acteurs locaux œuvrant dans la gestion et dans la revalorisation des déchets, les éco-organismes, les institutions, les représentants d’entreprises, des chambres consulaires et des collectivités, des syndicats mixtes de traitement des déchets, des associations et autres entreprises/structures détentrices de produits relevant de la REP.

Philippe-Alexandre REBBOAH, président du SICR, a tout d’abord tenu à remercier toutes les parties prenantes, dont la Région Réunion et la préfecture de Mayotte, qui ont contribué à ce bilan positif. Cela n’a, cependant, pas été sans embûche, précise-t-il. « En 2022, le territoire a fait face à d'importantes difficultés dans le domaine du transport maritime des déchets. »

En effet, à la suite de la crise sanitaire liée à la Covid-19, le trafic maritime a connu, entre autres, une désorganisation, et l'absence d'une ligne directe vers la Métropole a compliqué les exportations. Ces problèmes ont été exacerbés par l'incertitude entourant les itinéraires des navires, ce qui, en plus du cadre réglementaire international, a rendu la gestion des déchets extrêmement difficile pour les opérateurs. « Mais ne rien faire n’était pas une option. Le SICR a été mandaté par la Région Réunion et la préfecture de Mayotte pour étudier la faisabilité et coordonner l'affrètement d'un bateau spécialement dédié à l'exportation en ligne directe des déchets. Le navire a quitté La Réunion fin octobre 2022 avec à son bord près de 4 200 tonnes de déchets », a fait ressortir le président du SICR.

Le bilan des filières REP 2022 est réalisé par la plateforme inter-filières REP Océan Indien, qui comporte deux dispositifs territoriaux : un pour la Réunion et l’autre pour Mayotte. Il est organisé chaque année pour faire un état des lieux des quantités de déchets collectés durant l’année. « Cela permet de maintenir la traçabilité mise en place et d’analyser les performances de collecte par rapport à 2021, ainsi que l’évolution globale des filières de déchets relevant de la REP », explique Martine HIPPOLYTE, chargée de mission animation de la plateforme inter- filières REP OI au SICR.

Roselyne BOUCHERON, référente entreprise - Economie Circulaire de l’ADEME Direction Régionale Océan Indien, souligne qu’ “une des missions des éco-organismes est de mettre en place un plan de prévention et de gestion des déchets qui les concernent pour améliorer les performances de collecte sur le territoire de la Réunion dans le but de se rapprocher des performances de collecte et de traitement du territoire hexagonal. Sur les réparations et le réemploi Roselyne BOUCHERON explique que, les éco-organismes doivent contribuer à hauteur de 5 % de leurs éco-contributions à des fonds : le fond réemploi et le fond réparation. Ainsi, ces éco-organismes nous présenteront la façon dont ces fonds seront déployés dans nos territoires. Il est important de booster le réemploi et la réparation pour éviter que le produit ne devienne trop vite un déchet.”

Cette année, le Bilan des filières REP s’est tenu en marge de la Semaine Européenne du Développement Durable (du 18 septembre au 8 octobre 2023). Cela, dans l’optique de rappeler également que la gestion des déchets est un point crucial dans la mise en place d’une économie circulaire et d’un développement durable pour le territoire. Une animation était ainsi au programme avec la présentation du bilan, avec pour thème « Les Gestes du Quotidien et lien avec la REP », pour sensibiliser les participants à la responsabilité sociétale en entreprise (RSE) et les objectifs de développement durable (ODD).

L’éco-organisme REFASHION présent au bilan

Dans le cadre de sa venue à la rencontre des acteurs du territoire et pour la présentation de son plan d’action, l’éco-organisme REFASHION était également présent au Bilan des filières REP 2022. L’éco-organisme de la filière “Textiles d’habillement, Linge de maison et Chaussures” est une entreprise privée à but non lucratif, agréée par les pouvoirs publics, et financée par les metteurs en marché (marques, distributeurs et fabricants) au travers d’éco-contributions. Elle assure ainsi, pour le compte de plus de 6 500 entreprises, la prise en charge de la prévention et de la gestion de la fin de vie de leurs produits mis sur le marché grand public sur le territoire français.

En étant au cœur de l’écosystème de la Filière Textile, Refashion s'inscrit résolument dans une démarche collective et collaborative pour mobiliser l'ensemble des parties prenantes. Sa mission, résolument tournée vers l’avenir, est ainsi de fédérer et accompagner tous les acteurs de la Filière pour réduire les impacts et créer de la valeur. Refashion met en œuvre des outils, des services et des informations pour donner à tous les clés de l'action afin de mettre en œuvre une mode plus responsable et circulaire.

Notez

Ludovic Belzamine
Rédacteur en chef de Megazap.fr depuis 15 ans. En savoir plus sur cet auteur






Nouveau commentaire :
Twitter








Facebook
Inscription à la newsletter