Megazap




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Appel à l'aide : L’association Société de Saint-Vincent-de-Paul de Nouvelle-Calédonie à genoux


Rédigé le Lundi 27 Mai 2024 à 14:10 |



Appel à l'aide : L’association Société de Saint-Vincent-de-Paul de Nouvelle-Calédonie à genoux
La Société de Saint-Vincent-de-Paul (SSVP) de la Nouvelle-Calédonie, les familles aidées et ses bénévoles sont fortement affectés moralement et matériellement par les derniers mouvements qui touchent l’archipel. La Maison Ozanam et de nombreux véhicules nécessaires pour les actions solidaires ont été détruits. Un appel à dons ayant pour objectif de récolter plus de 150 000€ vient d’être mis en place par la SSVP France afin de soutenir les besoins locaux.

Lien de l’appel à dons : Urgence Nouvelle-Calédonie

« A ce jour, 5 véhicules sur 6 ont été incendiés. La Maison Ozanam, située dans le quartier de la Vallée du Tir à Nouméa a également été incendiée et vandalisée. » indique Elisabeth Gau, responsable locale de la Société de Saint-Vincent-de-Paul.

Cet arrêt forcé impacte les nombreuses actions solidaires portées par les soixante bénévoles de l’archipel.

« Au-delà d’être le centre administratif de la SSVP de la Nouvelle-Calédonie, la Maison Ozanam joue un rôle essentiel dans le quartier. Nous organisons régulièrement de nombreux ateliers pour les personnes accueillies par l’association, notamment des ateliers de couture, de la customisation de meubles, des ateliers informatiques, des ateliers de cuisine. La Maison Ozanam est aussi un lieu solidaire pour prendre un café, un lieu de débat, une bibliothèque gratuite…

Les différents véhicules nous permettaient d’effectuer des livraisons, récupérer du matériel et des denrées alimentaires, aider au déménagement, pour approvisionner les épiceries solidaires et à visiter les tribus  »
explique Elisabeth Gau.

En raison des barrages, une grande partie des locaux de la Société de Saint-Vincent-de-Paul n’est pas encore accessible. Les béné­voles ont d’ailleurs inter­rompu les distri­bu­tions alimentaires depuis le 14 mai dernier. A ce stade de la situation, la préoccupation première des bénévoles sur place est d’assurer leur sécurité et protéger leur foyer.

Depuis ce mercredi 22 mai, une cellule de soutien psychologique en partenariat avec la Province Sud (collectivité locale) a été mise en place. Une façon d’Etre présent, tout simplement et à l’écoute des personnes fragilisées par la situation.

En parallèle depuis Paris, l'équipe nationale de la Société de Saint-Vincent-de-Paul est en train d'organiser un soutien logistique. Une campagne spéciale de dons a également été créée. Les fonds récoltés seront directement reversés à la Nouvelle-Calédonie pour soutenir les personnes fragilisées par ces évènements, pour le rachat de 3 véhicules de collecte et de distribution et pour remettre en état la Maison Ozanam.

« Nous utili­se­rons tous les moyens les plus prag­ma­tiques pour que l’aide appro­priée puisse être adres­sée effi­ca­ce­ment et le plus rapi­de­ment possible à notre équipe locale » précise Serge Castillon, président natio­nal de la Société de Saint-Vincent-de-Paul.

Au-delà du risque de pénurie des produits de première nécessité, la grande crainte de la Société de Saint-Vincent-de-Paul de Nouvelle-Calédonie sera de faire face à une très forte augmentation du nombre de personnes à aider, sans pouvoir apporter l’aide nécessaire faute de matériels.

La Société de Saint-Vincent-de-Paul est présente en Nouvelle-Calédonie depuis 120 ans. En 2023, les différents lieux d’accueils ont enregistrés :
 
  • 7 624 passages au magasin de seconde main de Normandie
  • 20 127 passages en épiceries solidaires
Tout cela est possible grâce aux salariés et aux bénévoles qui accueillent, accompagnent et s’impliquent auprès des plus démunis.


Notez

Ludovic Belzamine
Rédacteur en chef de Megazap.fr depuis 15 ans. En savoir plus sur cet auteur






Nouveau commentaire :
Twitter








Facebook
Inscription à la newsletter