Megazap




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Polynésie française : Google annonce le lancement de la construction de deux câbles sous-marins transpacifiques : Honomoana et Tabua


Rédigé le Lundi 6 Novembre 2023 à 09:17 |



Google annonce les plans de l'initiative South Pacific Connect, qui fournira deux nouveaux câbles sous-marins transpacifiques (Honomoana et Tabua) pour aider à accroître la fiabilité et la résilience de la connectivité numérique dans le Pacifique.

En collaboration avec un certain nombre de partenaires, dont l'Office des postes et télécommunications de Polynésie française (OPT-PF), l'initiative South Pacific Connect fournira de nouveaux câbles sous-marins internationaux reliant Fidji et la Polynésie française aux États-Unis et à l'Australie.

Honomoana, nommé d'après les mots polynésiens pour "lien" (hono) et "océan" (moana), reliera les États-Unis et l'Australie à la Polynésie française. Tabua, nommé d'après une dent de baleine sacrée des Fidji, reliera les États-Unis et l'Australie aux Fidji.

En outre, l'initiative South Pacific Connect permettra de construire des stations d'atterrissage de câble physiquement différentes à Fidji et en Polynésie française et de les relier par un câble interlink. Cela permettra de relier les routes transpacifiques, d'améliorer la fiabilité, d'augmenter la capacité et de réduire le temps de latence pour les utilisateurs des îles du Pacifique et du monde entier.

L'initiative South Pacific Connect créera un lien entre l'Australie, les Fidji et la Polynésie française. Ce lien comprendra des unités de dérivation prépositionnées qui permettront à d'autres pays et territoires d'Océanie de profiter de la fiabilité et de la résilience résultant de l'initiative. Il s'agit de l'un des premiers projets de ce type dans le Pacifique, qui permet d'apporter une connectivité internationale redondante à une région exposée aux catastrophes naturelles.

"Le gouvernement de la Polynésie française a choisi l'économie numérique comme l'un des quatre secteurs clés du développement économique et social. Nous ne pouvions rêver d'un meilleur partenaire que Google dans cette entreprise", a déclaré le président de la Polynésie française, Moetai Brotherson.

"Depuis 2010, l'OPT a commencé à construire son réseau de câbles sous-marins pour permettre l'accès à l'internet de la population de Polynésie française et réduire la fracture numérique des îles éloignées. Ainsi, après Honotua (2010) reliant Tahiti à Hawaï, Natitua (2018 et 2023) reliant 22 îles des archipels des Tuamotu, des Marquisas et des Australes à Tahtiti, Manatua (2020) reliant Tahiti aux îles Cook, Niue et Samoa, l'OPT est fier de s'associer à Google pour étendre son réseau et son expertise dans le cadre de ce projet fantastique pour notre région et nos communautés", a déclaré Jean-François Martin, PDG de l'OPT.

"Accroître la fiabilité et la résilience de la connectivité numérique dans le Pacifique est un objectif fondamental d'APTelecom et la collaboration avec Google est un excellent exemple de la façon dont les entreprises peuvent travailler ensemble pour accélérer et fournir des solutions de connectivité qui changeront le monde", a déclaré Eric Handa, PDG d'APTelecom.

Les câbles sous-marins améliorent l'accessibilité et la fiabilité de l'internet, ce qui favorise le développement économique et les gains de productivité. Avec un meilleur accès aux services numériques, les gens peuvent développer de nouvelles compétences qui ouvrent des perspectives de carrière, tandis que les entreprises et les organisations du secteur public peuvent mieux servir leurs clients et leurs administrés.

Google est ravi de ce que cela signifie pour les utilisateurs et les clients de Google Cloud dans le Pacifique puis dans le monde entier et annonce travailler en étroite collaboration avec les partenaires pour réduire la fracture numérique et améliorer la connectivité dans le Pacifique.

Notez

Ludovic Belzamine
Rédacteur en chef de Megazap.fr depuis 15 ans. En savoir plus sur cet auteur






Nouveau commentaire :
Twitter








Facebook
Inscription à la newsletter