Connectez-vous S'inscrire
Menu
Megazap


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Orange annonce l’arrêt progressif des réseaux 2G et 3G avant la fin de la décennie





Orange annonce une nouvelle étape dans la transformation de ses réseaux mobiles en Europe, avec l’arrêt progressif des réseaux 2G et 3G avant la fin de la décennie.

Pour cela, l'opérateur adoptera une approche en deux étapes avec une transition progressive. Selon les pays, une première technologie sera arrêtée en 2025 tandis que la seconde le sera d’ici 2030. L’arrêt de ces réseaux permettra aux clients d’Orange de bénéficier d’une meilleure expérience utilisateur grâce à un accroissement de la qualité et de la robustesse des réseaux. Cette évolution progressive sera porteuse de nombreux bénéfices, tant pour les utilisateurs qui seront peu impactés que pour l’environnement. 

Une analyse du contexte local et de l’utilisation réelle du réseau dans chaque pays a été menée dans le cadre de ce programme. Ceci afin de permettre une migration fluide, avec un impact réduit pour les clients, au bénéfice de l’expérience utilisateur.

Le décommissionnement des réseaux 2G et 3G se fera en deux phases : en France, où la couverture nationale 3G est historiquement plus élevée que la couverture 2G, Orange arrêtera le réseau 2G d’ici la fin de l’année 2025, tandis que le réseau 3G sera arrêté d’ici fin 2028. Dans les autres pays, à savoir la Belgique, l’Espagne, le Luxembourg, la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie, la 3G sera arrêtée d’ici 2025 et la 2G sera progressivement arrêtée d’ici 2030, en fonction de la stratégie spécifique adoptée par chaque filiale qui procèdera selon un calendrier spécifique ce qui peut ainsi varier d’un pays à l’autre.

L’arrêt de la 2G et 3G permettra à Orange d’optimiser la gestion de ses réseaux et de les faire évoluer vers des technologies plus sécurisées, résilientes, économes en énergie et modernes telles que la 4G et la 5G. Les radiofréquences actuellement utilisées pour la 2G et la 3G seront employées pour améliorer la capacité et la couverture des réseaux 4G et 5G, tant dans les zones urbaines que rurales. L’expérience client sur mobile sera améliorée avec une meilleure qualité de la voix via la technologie VoLTE, un débit plus élevé, une latence plus faible et une sécurité renforcée.

Tout cela sans impact majeur sur les offres pour la quasi-totalité d’entre eux. Orange travaillera en étroite collaboration avec les clients IoT pour identifier, au sein d’une gamme de technologies pérennes et évolutives, la solution de connectivité IoT la plus adaptée à leurs besoins. Orange conseillera et accompagnera ses clients entreprise tout au long de leur parcours de migration.  

Les objectifs d’Orange en matière de développement durable, tels que définis dans le plan stratégique Engage 2025, ont joué un rôle clé dans la conception de ce plan de modernisation des réseaux en faveur de technologies plus efficaces sur le plan énergétique. En anticipant dès aujourd’hui cette évolution, la modernisation nécessaire des terminaux mobiles et des équipements réseau sera réalisée dans le cadre du cycle naturel de renouvellement, évitant ainsi tout gaspillage de ressources. Les anciens terminaux et équipements du réseau seront traités dans le cadre des programmes de recyclage et de reconditionnement d’Orange.    

« L’arrêt progressif des anciennes technologies telles que la 2G et la 3G est essentiel pour positionner Orange parmi les opérateurs de réseau leader en Europe et pour offrir à nos clients la meilleure connectivité possible », a déclaré Michaël Trabbia, Directeur de la technologie et de l’innovation au sein du groupe Orange « La suppression des couches technologiques obsolètes et la mise en commun de nos ressources nous permet de nous concentrer sur la construction de réseaux pérennes, résilients, automatisés, optimisés et efficaces sur le plan énergétique. Nos clients profiteront de réseaux plus performants et durables, tout ceci au bénéfice de l’expérience utilisateur. La concentration de nos efforts sur l’optimisation de l’efficacité de nos réseaux contribuera également à la réduction de notre empreinte carbone et à l’atteinte de nos objectifs en matière de développement durable, à savoir devenir Net Zéro Carbone d’ici 2040. »

Notez

Rédigé le Mardi 1 Mars 2022 à 12:50 |
Ludovic Belzamine
Rédacteur en chef de Megazap.fr En savoir plus sur cet auteur





Nouveau commentaire :
Twitter













Partager ce site






@megazap.fr