Connectez-vous S'inscrire
Menu
Megazap
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelle-Calédonie : Inauguration du 2ème atterrage du second câble sous-marin au Mont-Dore




Yoann Lecourieux et Philippe Gervolino lors de l'inauguration du 2ème atterrage du second câble sous-marin au Mont-Dore
Yoann Lecourieux et Philippe Gervolino lors de l'inauguration du 2ème atterrage du second câble sous-marin au Mont-Dore
Yoann LECOURIEUX, président du conseil d’administration, Philippe GERVOLINO, directeur général, et Auxence FAFIN, directeur général délégué au numérique et à l’aménagement, ont inauguré ce vendredi 18 mars le 2ème atterrage du câble sous-marin au Mont-Dore.

Cette célébration s’est déroulée en présence d’Eddie LECOURIEUX, maire du Mont-Dore, Jean-Charles CARTEGINI, secrétaire général, Elizabeth RIVIERE, 4ème adjointe à la mairie, Nicolas OXFORD, directeur général des services techniques adjoint, Thierry SANTA, membre du gouvernement, Thierry CORNAILLE, ancien président du conseil d’administration de l’OPT-NC.

La pose du second câble sous-marin a déjà débuté avec un premier raccordement domestique à Ouémo. Dans la continuité des installations, le deuxième atterrage a été inauguré ce vendredi 18 mars 2022 au Vallon Dore.

Grâce au déploiement d’un segment de 10 km de câble sous-marin soutenu par 145 bouées sur les 1 450 mètres séparant le câblier (qui nécessite 15 mètres de fond) de la plage, le Mont-Dore sera raccordé au PICOT-2.

L’objectif visé est de sécuriser les communications du Mont-Dore Sud en créant une boucle grand Nouméa au travers d’une connexion sous-marine reliant Nouville, Ouémo et Mont-Dore Sud.

Les travaux ont été accompagné d’une cérémonie d’inauguration lors de laquelle une bouée symbolique a été offerte au Maire du Mont-Dore, en remerciement de la participation active de la commune au projet.

Afin de réaliser l’installation complète, le câblier René Descartes doit achever la pose des 8 atterrages qui s’échelonnera sur les 7 prochaines semaines pour se terminer à Fidji début mai.

Rappelons que depuis 2008, la Nouvelle-Calédonie est connectée à un seul câble sous-marin international (GONDWANA-1) reliant Nouméa à Sydney. En cas de panne, le territoire se retrouverait déconnecté de l’Internet mondial pour plusieurs jours, comme ce qui est arrivé à Tonga.

Dans l’objectif de sécuriser l’Internet Calédonien, l’office déploie un second câble sous-marin combinant un lien international entre la Nouvelle-Calédonie et Fidji (GONDWANA-2) et des liens domestiques reliant Ouémo, Mont-Dore, Nouville, l'île des Pins, Yaté, Maré et Lifou (PICOT-2).

Le câble sous-marin PICOT-2 répond à un double enjeu dans la politique d’aménagement numérique : réduire la fracture numérique et sécuriser l’ensemble du réseau sur le territoire.

Le câble sous-marin GONDWANA-2 quant à lui représente un enjeu stratégique majeur dans la politique de développement numérique de la Calédonie, ainsi que pour son intégration régionale. Dès 2023, il s’agira de créer des routes numériques directes entre la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna et la Polynésie française.

Notez

Rédigé le Vendredi 18 Mars 2022 à 06:03 |
Ludovic Belzamine
Rédacteur en chef de Megazap.fr En savoir plus sur cet auteur





Nouveau commentaire :
Twitter













Partager ce site