Connectez-vous S'inscrire
Menu
Megazap
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les relations entre la ville d'Étain et la Martinique à l'honneur dans un documentaire, le 14 mars sur France 3 et le Portail Numérique Outre-Mer La 1ère





© Dynamo Production / France Télévisions
© Dynamo Production / France Télévisions
Ce lundi 14 mars, France 3 proposera un documentaire inédit de Jil Servant qui relatera la relation ancienne entre la Martinique et l'Étain, une commune française de la Meuse.

Il faut savoir qu'en 1902, au lendemain de l'éruption de la montagne  Pelée, qui anéantit Saint-Pierre en Martinique et ses 28 000 habitants, la municipalité stainoise se mobilise et contribue financièrement à la reconstruction de la ville. C'est le début d'une longue amitié entre la ville de la Meuse et la colonie française, qui en devient, le 9 janvier 1918, la marraine.

À l'issue de la Première Guerre mondiale, Étain est en grande partie détruite. La Martinique lance alors des souscriptions qui permettent de recueillir des sommes importantes nécessaires à sa reconstruction, en particulier l'aménagement de la place devant l'église où s'élève le monument aux morts. En signe de reconnaissance, la place de la ville d'Étain est baptisée place de la Martinique.

En effet, en envoyant sur place une somme correspondant aujourd’hui à 500 000 euros, l’île située à plus de 7 000 kilomètres, qui a détaché plus de 9 000 soldats sur tous les champs de bataille de la Première Guerre mondiale, est devenue la marraine d’une commune envahie dès 1914 par les Allemands et bombardée par les Français jusqu’en 1918.

Le centenaire de la bataille de Verdun en février 2016 a permis à de nombreux Martiniquais de revenir à Étain et de raviver une relation particulière qui n’avait pas tout à fait disparu. En effet, Étain avait soutenu la Martinique dès 1902 lors de l’éruption de la montagne Pelée qui avait tué plus d’un Martiniquais sur cinq, ou encore en 1963 après le cyclone Édith, en facilitant la réparation du collège du Vauclin, au sud de l’île. Les Martiniquais ne l'oublieront pas...

Une association, l’APEM (Association Pays d’Étain Martinique), a été créée suite à ces retrouvailles de 2016. Présidée par deux femmes, Sabine Andrivon-Milton, historienne martiniquaise, et Carla Davanne, originaire d’Étain, elle permet de rapprocher des communautés qui jusqu’ici avaient du mal à se rejoindre : désormais, les anciens combattants martiniquais et le souvenir de leurs actions ne sont plus voués à disparaître.

Le documentaire sera diffusé ce lundi dès 00h10 sur France 3 (Horaire Métropole, ndlr) mais aussi à 18h00 sur La1ere.fr.

Notez

Rédigé le Lundi 14 Mars 2022 à 06:08 |
Ludovic Belzamine
Rédacteur en chef de Megazap.fr En savoir plus sur cet auteur





Nouveau commentaire :
Twitter













Partager ce site






@megazap.fr