Connectez-vous S'inscrire
Megazap Megazap
Megazap


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les boutons Netflix, Disney+ ou encore Prime Video bientôt interdits sur les télécommandes ?


Rédigé le Vendredi 26 Novembre 2021 à 16:04 |




Image par Jorge Gryntysz de Pixabay
Image par Jorge Gryntysz de Pixabay
Les boutons "Netflix" "Disney+" ou encore "Prime Video" sur les télécommandes pourraient être interdits pour soutenir les chaînes françaises.

C'est en tout ças, le souhait de députés qui viennent de lancer une mission « flash » sur les conséquences de la présence de boutons Netflix, Disney+ ou encore Amazon Prime qui fleurissent sur les télécommandes et sur les écrans d’accueil des box, selon une information du quotidien Les Echos.

Cette mission qui devrait se terminer fin janvier, aura pour but de "préserver les chaînes de télévision traditionnelles" qui sont impuissants face à ces géants du streaming et dont le téléspectateur délaisse progressivement au profit de ces services de vidéo par abonnement (SVOD).

Comme le rappelle BFM TV, pour placer "leurs" boutons sur les télécommandes, les grands acteurs mondiaux de la vidéo signent des contrats avec les fabricants de téléviseurs. Selon Bloomberg, certains fournisseurs de services facturent 1 dollar par client à Netflix pour mettre un bouton sur la télécommande.

Un business qui désavantage d'autres services tels que SALTO (France Télévisions - M6 - TF1, ndlr) qui ne peuvent targuer avoir la même puissance financière pour signer ce genre de deals. En ce qui concerne, leur présence sur les écrans d'accueil des box des FAI (Fournisseur d'accès à Internet) désormais réduite à peau de chagrin en faveur des dernières productions des offres de streaming américaine, les acteurs du PAF ont néanmoins obtenu gain de cause.

Un nouvel article a été ajouté à la loi de 1986 sur l'audiovisuel prévoit que les interfaces des utilisateurs installées sur des téléviseurs, enceintes, magasins d'applications… doivent assurer une « visibilité appropriée » des services d'intérêt général par une mise en avant sur la page ou l'écran d'accueil, dans les recommandations, les résultats de recherche, etc....

En cas de manquement, l'opérateur peut se voir infliger une mise en demeure, voire une sanction.

Ces services pourraient être complétés par d'autres, après consultation publique de l'Arcom (Nom donné suite à la fusion du CSA et de l'Hadopi)


Notez

Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV / SVOD | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture | Société | Megasports | GRAND RAID
















Mega Playlist





Partager ce site





PUB FACEBOOK.png