Connectez-vous S'inscrire
Menu
Megazap


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La banque polynésienne Socredo choisit la solution Protect de Mailinblack pour sécuriser sa messagerie




La banque polynésienne Socredo a choisi la solution de protection de messagerie Protect, développée par Mailinblack, comme première ligne de défense face aux campagnes de phishing, aux tentatives d’intrusion et usurpations d’identités régulièrement rencontrées.


La banque polynésienne Socredo a choisi la solution de protection de messagerie Protect, développée par Mailinblack, comme première ligne de défense face aux campagnes de phishing, aux tentatives d’intrusion et usurpations d’identités régulièrement rencontrées. 

Créée en 1959, Socredo est la première banque de Polynésie française avec 25 agences de proximité réparties sur cinq archipels. L’entreprise est un acteur majeur du développement et de la bancarisation des habitants, particuliers comme professionnels. Depuis janvier 2022, Protect a déjà bloqué 10 741 emails et ainsi protégé les collaborateurs de la banque et ses clients d’attaques de ransomware, phishing, et spearphishing.

Le boom des banques en ligne et la pandémie ont encouragé les banques traditionnelles à digitaliser leurs services. Une évolution qui en fait l’une des cibles privilégiées des cyberattaques, notamment par phishing. En 2021, le secteur financier a connu une hausse d’environ 100% des attaques de ce type*.

“Socredo a été touchée à de nombreuses reprises par des tentatives de cyberattaques : campagnes de phishing auprès de nos clients, tentatives d’intrusion sur nos serveurs ou encore attaques par ingénierie sociale avec usurpation de l’identité de nos clients pour tromper nos collaborateurs. Les menaces sont plus fréquentes et surtout, de plus en plus perfectionnées”, explique Philippe Chaumine, DSI de Socredo.

Les cyberattaques pénalisent principalement les services à destination des clients, notamment suite à la désactivation des systèmes d’information. Elles impactent également l’image de l’entreprise, pouvant provoquer une rupture de confiance pour les clients. “L’économie polynésienne, en raison de son caractère insulaire, doit pouvoir compter sur chaque maillon de la chaîne pour fonctionner correctement. Si l’un d’entre eux connaît des difficultés, toute l’économie risque d’être touchée”, ajoute Philippe Chaumine.

La messagerie électronique est le principal canal d’échanges de Socredo avec ses clients. La banque polynésienne a choisi Protect comme première ligne de défense face aux tentatives d’attaques. Développée par Mailinblack, cette solution utilise des technologies de pointe et une intelligence artificielle développée en interne. Elle permet de neutraliser les emails malveillants (phishing, spearphishing, ransomwares, spams) et de détecter les liens frauduleux contenus dans les emails. 

“Dans 90 % des cyberattaques, l’humain est la faille du système de défense. Les collaborateurs de Socredo trouvent dans Protect un allié pour les aider à détecter les messages malveillants, et ainsi sécuriser les services proposés à leurs clients”, explique Thomas Kerjean, Directeur Général chez Mailinblack. 

“Nous avons choisi Mailinblack pour sa facilité de mise en place et d’utilisation, pour les utilisateurs comme pour les administrateurs. Le haut niveau de protection a évidemment été déterminant dans notre choix. Nous avons également accordé une importance particulière à la présence d’un partenaire local, Inbusol, au sein de cette collaboration.” détaille Philippe Chaumine.

Inbusol est implanté depuis dix ans dans les territoires français du Pacifique où il est le représentant exclusif de Mailinblack. Il a participé à la mise en place de Protect au sein de Socredo, d’abord par la sécurisation des emails sortants, puis entrants. L’entreprise demeure également le principal relais du service-client de Mailinblack.

Notez

Rédigé le Lundi 29 Août 2022 à 13:54 |
Ludovic Belzamine
Rédacteur en chef de Megazap.fr En savoir plus sur cet auteur





Nouveau commentaire :
Twitter













Partager ce site






@megazap.fr