Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Réunion: Le Quotidien et Visu placés en redressement judiciaire


Rédigé le Jeudi 2 Juillet 2020 à 08:36 |




Le Quotidien et le Visu ont été placés en redressement judiciaire ce mercredi. La cessation des paiements a obligé les dirigeants du pôle presse du groupe Chane-Ki-Chune a demandé l’ouverture d’une procédure collective.

Le tribunal mixte de commerce de Saint-Denis a accepté ce mercredi 1er juillet le placement en redressement judiciaire de la SAS Le Quotidien et de la SAS EPR, la société éditrice de Visu.

Run Presse et l’imprimerie Safi sont quant à elles placées en sauvegarde. La société-mère SPR (Société de presse de La Réunion) est en sauvegarde depuis le mois décembre 2019. Au total, le pôle presse compte 219 salariés.

“Malgré les efforts répétés réalisées au sein des différentes structures du Groupe CHANE KI CHUNE, le pôle presse du Groupe connaît depuis plusieurs années une situation économique très difficile dans un contexte de marché de la presse écrite structurellement en baisse.

La crise sanitaire sans précédent et les impacts économiques sur la presse quotidienne ont contribué à accélérer très significativement la dégradation des équilibres financiers des structures du pôle presse.
Consciente de ses responsabilités à l’égard des structures concernées, la Direction des sociétés du pôle presse du groupe CHANE KI CHUNE a été contrainte de demander l’ouverture de procédures collectives ce jour.

Le pôle Presse comprend 5 sociétés :

– SPR (Société de Presse de la Réunion), la holding du pôle qui comprend 16 salariés. Une procédure de sauvegarde a été ouverte pour cette société depuis le 18 décembre 2019. La première période d’observation a été prolongée au 09 septembre 2020.

– SAS LE QUOTIDIEN, elle emploie 67 personnes (journalistes, commerciaux et administratifs). Demande d’ouverture de redressement judiciaire. Déjà fragilisée par la crise du secteur presse écrite, la crise COVID et une décision prud’homale ont imposé l’ouverture de cette procédure.

– SAS EPR (VISU), elle emploie 14 personnes et comme le Quotidien, Visu connaît une baisse importante de son chiffre d’affaires suite à la crise COVID. Demande d’une ouverture de redressement judiciaire.

– SAS SAFI, c’est la société qui imprime le journal LE QUOTIDIEN et VISU. Elle emploie 54 personnes. Elle a perdu l’impression du journal de L’île de manière brutale au mois de mars. Ce qui a fragilisé la société. La société SAFI demande l’ouverture d’une procédure de sauvegarde.

– SARL RUN PRESSE, c’est la société qui distribue le Quotidien et VISU. Elle compte 68 salariés. Son client, le Quotidien étant en difficulté, elle anticipe ses difficultés. Demande d’une ouverture de procédure de sauvegarde.

 
La demande d’ouverture de procédure judiciaire est un acte de bonne gestion. Il est fait dans l’objectif de poursuivre les activités des sociétés et de préserver le plus d’emplois possible.

La direction du groupe CHANE KI CHUNE a confiance en l’avenir. Le Quotidien continuera d’informer les Réunionnais tous les jours, Visu sera en kiosque tous les mardis, Safi continuera d’imprimer Le Quotidien et Visu, et Run Presse continuera de livrer Le Quotidien et Visu. Nous continuerons de répondre aux attentes de nos lecteurs et de nos partenaires, comme nous le faisons depuis plus de 40 ans.”

Carole Chane-Ki-Chune,
présidente du Directoire, Directrice de publication du Quotidien




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV / SVOD | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture










Offres d'emploi






Partager ce site




Facebook
Twitter
https://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngRss
YouTube Chanhttps://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngnel
Instagram