Connectez-vous S'inscrire
Menu
Megazap
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Déploiement du réseau 5G : quel bilan en ce début d’année 2022 ?




Le constat est sans appel : en ce début d’année 2022, et malgré un peu plus de 20 000 sites 5G actifs et autorisés, notamment en Outre-Mer, à l’image de la Guyane, le réseau tant attendu ne parvient toujours pas à concurrencer la 4G. Le réseau de quatrième génération, étendu sur tout le territoire français grâce à plus de 50 000 sites actifs, continue de fournir une connexion fiable, stable et rapide à l’immense majorité des Français. Autre hic de taille : la 5G reste, pour le moment très marginale, et réservée seulement aux grandes villes.

On déplore encore, à l’heure actuelle, de nombreux départements entiers dépourvus d’accès au réseau 5G. Pour que le réseau et les forfaits 5G soient généralisés dans les zones rurales, il faudra donc patienter encore quelques années. Le calendrier officiel du déploiement de la 5G prévoit, dans un premier temps, un désengorgement des réseaux mobiles des grandes agglomérations avant de se pencher sur la question des zones rurales. Une date est même donnée par l’ARCEP pour un déploiement dans les régions plus reculées : l’horizon 2024, soit encore deux années d’attente.

Les conséquences de ce déploiement sporadique se font ressentir sur le réseau : en dehors des grandes villes, les connexions 5G atteignent tout juste la vitesse du réseau 4G. Dans les grandes agglomérations, à l’inverse, on remarque un réseau 5G performant, dépassant les débits de la 4G actuelle. Au palmarès des opérateurs, c’est Orange qui se place sur le podium des meilleurs débits, talonné par SFR et Bouygues Telecom. Quant à Free, opérateur mobile adoré des Français qui fête cette année ses 10 ans de bons et loyaux services, il se trouve très loin derrière dans cette course au débit. Aux dernières nouvelles, ses connexions en 5G présentaient des performances moins bonnes que son réseau 4G, conséquences dramatiques de son choix d’une 5G en 700 MHz.

Du côté des opposants à la 5G, la plupart semblent avoir déposé les armes. En ce début d’année 2022, même les villes ayant opposé de fortes réticences quant au déploiement du réseau, et des inquiétudes sur l’impact de la 5G sur la santé, sont équipées d’infrastructures. Les opérateurs ne laissent pas, malgré tout, les collectivités se débrouiller avec la 5G. Sur de nombreux territoires, ils procèdent à des récoltes de données et à des campagnes d’informations auprès des citoyens. Quant à l’incidence du réseau sur la santé, l’Agence Nationale des Fréquences se veut très rassurante au vu des premiers résultats.

Avec le réseau 5G, l’ANFR déclare que “l’exposition n’augmente que très légèrement”. Il faut comprendre que même avec les antennes 5G, l’exposition aux ondes et aux fréquences reste très en dessous des valeurs maximales, considérées comme dangereuses pour la santé. Cependant, lorsque l’on compare l’exposition des ondes 5G aux ondes des autres réseaux mobiles, il apparaît clairement que la cinquième génération offre un seuil d’exposition bien plus élevé : 0,11 V/m contre 0,4 V/m.

En ce début d’année 2022, la 5G peine donc encore à s’implanter sur le territoire français et dans les territoires d’Outre-mer. Le déploiement du réseau 5G devrait pourtant accompagner les nouveaux usages, notamment sur la question de la transition énergétique.

Notez

Rédigé le Mercredi 19 Janvier 2022 à 07:34 |
Ludovic Belzamine
Rédacteur en chef de Megazap.fr En savoir plus sur cet auteur





Nouveau commentaire :
Twitter













Partager ce site