Connectez-vous S'inscrire
Megazap

Megazap


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelle-Calédonie 1ère: Les programmes forts de la semaine (Du 07 au 13 Mai)


Rédigé le Vendredi 6 Mai 2016 à 12:00 |


Au programme cette semaine: Terre de Métal "150 ans d'histoire Calédoniennes", un nouveau numéro de Terre de mémoires, la pièce de théâtre "Les Échos du mensonge", le documentaire inédit "Après Hitler", la série "Le Passager"



© Émotions Capturées
© Émotions Capturées
Terre de Métal "150 ans d'histoire Calédoniennes" (Mardi 10 Mai 20h00)

Terre de Métal est le portrait en clair-obscur d'un des écosystèmes les plus riches et menacés de la planète : le maquis minier de Nouvelle-Calédonie.

Images fascinantes et inédites, le documentaire à mi-chemin entre la poésie et la science retrace 150 d'histoire. Celle de l'homme envers les puissances détenues par l'un des sous-sols les plus riches que la terre n'ait jamais portée.

Exploration de la relation mystérieuse entre l'homme et son environnement,  du botaniste Benjamin Balansa à la fièvre du Nickel Rush, de Fritz Sarasin à Jean Mariotti, en passant d'un contexte d'hier jusqu'à nos jours, plongez dans l'histoire d'une Nouvelle-Calédonie vue à travers le prisme déformant de ses métaux lourds.


© Éric AUBRY / FTV
© Éric AUBRY / FTV
Terre de mémoires (Mardi 10 Mai 21h00)

Deux magazines au programme de cette soirée :

- « Far Sud – Voyage chez nos lointains cousins du Pacifique » de 1963 par Merry Bromberger et Paul-Edmond Decharme

-  « Les ladies du bush » de 1992 par Florence Decamp et Pierre Vachet

« Far Sud – Voyage chez nos lointains cousins du Pacifique » est un documentaire jamais diffusé en Nouvelle-Calédonie ! Ce magazine inédit évoque un regard d’époque sur les océaniens et leurs modes de vie d’après guerre.
Après l’exotisme, place à la poussière du bush australien à travers 6 portraits de femme : « les ladies du bush »
Pierre Welepa reçoit Frédéric Anglevielle, historien.


© DR
© DR
"Les Échos du mensonge" (Samedi 7 Mai 20h00)

« Les échos du mensonge sans cesse raisonnent en nous ! Je me veux porteur de non dits... dénoncer des secrets qui nourrissent le mal en chacune de nos familles, de nos tribus, pour que nos enfants apprennent à avancer dans la paix, pour que nos enfants soient des enfants dʼun «Pays» et non dʼune tribu ou dʼ une communauté, que seront-ils dans vingt ans ? Tant de problématiques à traiter ! »

Une fois de plus Pierre se fait le messager de tant de souffrances et de dysfonctionnements communautaires avec cette famille non épargnée. Des faits divers connus des nôtres et qui doivent devenir public pour que ces injustices cessent !
Suite à un accident de voiture une famille va se retrouver faussement unie, dévoilant la perfidie d’une belle fille, la rancoeur et le vice d’un fils, engrenage angélique ou satanique ? Seul le passeur du couloir de la mort pourra nous le faire savoir ! Hallucination ou réalité ? Les échos dans nos têtes parfois raisonnent et déraisonnent... le délire n’a plus de limite quand il dénonce tout haut ce que beaucoup savent tout bas !

Documentaire inédit: "Après Hitler" (Dimanche 8 Mai 13h00)

Après La Chute du Reich, l'historien Olivier Wieviorka et le réalisateur David Korn-Brzoza plongent le spectateur au cœur de l'Europe de l'après-guerre. De l'euphorie de la victoire en 1945 à l'instauration du rideau de fer en 1949, cinq années qui furent la matrice du second XXe siècle.

La diffusion d'Après Hitler sur France 2 s'inscrit dans le cadre de la commémoration du 8 mai 1945, avec la case documentaire Infrarouge (Quand les Allemands reconstruisaient la France et Rutka, journal d'une Juive polonaise du ghetto de Bedzin) .

Série: "Le Passager" (Jeudi 12 Mai 20h00)

Mathias Freire, psychiatre, et Anaïs Chatelet, capitaine à la brigade criminelle, sont liés l’un à l’autre par la mémoire et la mort. Une série de crimes inspirés de la mythologie grecque les réunit pour une enquête qui les mènera face à eux-mêmes et à leurs propres démons…

Christophe Grangé a transposé lui-même à l’écran son thriller best-seller de 2011.
Dans le premier épisode, Un homme nu, coiffé d’une tête de taureau, est découvert gare Saint-Jean, à Bordeaux. Jeune, belle et vive, le capitaine Anaïs Chatelet décide d’enquêter sur un amnésique découvert errant sur les lieux du crime, recueilli dans son service par le psychiatre Mathias Freire.

Évitant la confrontation, Mathias veut tenter une séance d’hypnose. Il plonge l’homme en état de suggestion. Peu à peu, des souvenirs émergent. La réalisation stylisée de Jérôme Cornuau, imprégnée d’une atmosphère proche du cinéma fantastique, diffère de celle des polars habituels du petit écran.


Cinéma: Little Senegal (Jeudi 12 Mai 21h40)

Alloune, guide à la Maison des esclaves sur l’île de Gorée, part aux États-Unis sur les traces de membres de sa famille qui, deux siècles plus tôt, ont été esclaves. Après des recherches en Caroline du Sud, il retrouve leurs descendants à New York…

Île de Gorée, au large de Dakar. Alloune, 65 ans, travaille comme guide à la Maison des esclaves, une forteresse, édifiée en 1780, qui a longtemps été l’une des plaques tournantes de la traite des Noirs. Des millions de prisonniers y sont passés. 

Obsédé par l’histoire de son peuple, Alloune décide de partir à la recherche de ses ancêtres, vendus il y a deux siècles comme esclaves aux planteurs du Nouveau Monde. 

Dans les registres d’une ancienne plantation, il voit mentionnée une lointaine cousine, Ida, qui réside dorénavant à Harlem, dans le quartier de Little Senegal. Alloune la retrouve, mais réalise bien vite qu’elle n’a que faire de la généalogie.

Une histoire amoureuse démarre entre eux, permettant à Alloune de croiser la route de son neveu Hassan, un chauffeur de taxi clandestin, celui de sa fiancée Biram, d’Eileen, enceinte et fugueuse, de Karim, prêt à tout pour obtenir sa carte verte. 

Rachid Bouchareb se met dans la peau d’un Africain vieillissant qui cherche ses ancêtres, et par là même ses racines, de l’autre côté de l’océan. On assiste au choc de deux cultures, celle de l’Afrique traditionnelle riche de valeurs d’entraide et de solidarité contre celle de l’Amérique animée par l’individualisme et la méfiance.

Le grand Sotigui Kouyate incarne, avec l’immense talent qui a marqué sa carrière, le personnage principal, emblématique d’une époque marquée par la déportation tragique d’un peuple vers les Amériques. 



Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV / SVOD | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture | Société | Megasports


















Partager ce site




PUB FACEBOOK.png