Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le tribunal de commerce de Fort-de-France prononce la liquidation judiciaire du groupe France-Antilles


Rédigé le Jeudi 30 Janvier 2020 à 17:29 |




La décision était attendu et elle fût pour le Paysage médiatique Antillo-Guyanais, puisque le tribunal de commerce de Fort-de-France a décidé la liquidation judiciaire à effet immédiat du groupe France-Antilles ce jeudi.

Cette décision entraine par conséquent la suppression de 235 salariés du groupe qui comprend ainsi France-Antilles Guadeloupe et Martinique ainsi que France Guyane.

Ce matin, le journal a bien entendu consacré sa une à la décision du tribunal de commerce:
 
Chers lecteurs, Vous avez entre vos mains la ou l'une des dernières éditions de votre journal France-Antilles créé en 1964. Le tribunal de commerce de Fort-de-France devrait prononcer, ce matin, la mise en liquidation de sa société éditrice détenue par AJR Participations.

Aussi, les Antilles et la Guyane seront les premières et donc les seules régions de France à être privées d'un journal quotidien. Mais au-delà de cette triste première, le record, et sans doute le seul à vraiment retenir, est celui du cataclysme social engendré qui jette à la rue 235 salariés et leurs familles de Martinique, de Guadeloupe et de Guyane. Un pan du patrimoine de la presse martiniquaise et un des marqueurs clés de l'identité de notre pays s'effondrent. Souhaitons que cette disparition renforce la volonté des citoyens martiniquais à se battre encore davantage pour le maintien et le développement de médias locaux ayant uniquement le souci d'une diffusion d'informations plurielles vérifiées et vérifiables.

De plus, Rodolphe Lamy, représentant des salariés annonce qu'une unique et dernière parution est prévue ce samedi 1er février 2020 et que l'activité devrait se poursuivre jusqu'au 6 février 2020. 

Rappelons que France Antilles est le seul quotidien des Antilles-Guyane depuis les années 1960, sa disparition marque ainsi la fin d'une ère.

De leur côté Franck Riester, ministre de la Culture et Annick Girardin, ministre des Outre-mer ont réagit via un communiqué à cette décision de justice.

Megazap.fr vous propose découvrir le communiqué intégral:

"Le tribunal mixte de commerce de Fort-de-France a prononcé, ce jeudi 30 janvier, la liquidation judiciaire du groupe de presse France-Antilles, éditeur des quotidiens de France-Antilles Guadeloupe, France-Antilles Martinique et France-Guyane.

Franck Riester, ministre de la Culture et Annick Girardin, ministre des Outre-mer, prennent acte de cette décision et regrettent que la mobilisation d’investisseurs privés, aux côtés d’un soutien exceptionnel de l’Etat, n’ait pas été suffisante pour permettre un projet de reprise.

Depuis le placement en redressement judiciaire du groupe, à la suite d’une cessation de paiement, le 25 juin 2019, l’Etat a multiplié les initiatives afin de permettre à France-Antilles de construire et de financer un plan de redressement.

L’existence d’une presse pluraliste et diversifiée sur tout le territoire national est une exigence démocratique et le Gouvernement continuera à se mobiliser avec force en ce sens.

Franck Riester, ministre de la Culture, et Annick Girardin, ministre des Outre-mer, suivront avec la plus grande attention les conséquences sociales de cette liquidation judiciaire et l’accompagnement qui sera apporté aux 250 salariés du groupe France-Antilles.

Ils réaffirment leur mobilisation pour qu’existe une presse locale aux Antilles et en Guyane et plus généralement accompagner toutes les initiatives qui pourront contribuer à faire vivre le pluralisme de la presse et de l’information dans les territoires ultramarins".

Communiqué du Club de Presse de Martinique

"Après tout juste 56 ans d’existence, voilà que disparaît aujourd’hui l’unique quotidien de Martinique, Guadeloupe et Guyane. Une situation inédite et intolérable : des territoires, des populations dépossédés de leur quotidien d'information.

À la tristesse de ne pas disposer d’un organe de presse quotidien qui exprime la vie démocratique, s’ajoute le triste sort des 235 salariés privés de leurs emplois.

Le Club Presse Martinique réaffirme sa solidarité à l’égard de l’ensemble des salariés de France-Antilles devant une situation pour laquelle tout un chacun espérait une issue favorable afin de défendre la pluralité de l'information dans nos territoires.

Le Club Presse espère que, malgré le contexte économique tendu, la Martinique disposera d’un journal pour exprimer la diversité des opinions et l’indépendance journalistique".



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV / SVOD | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture










Offres d'emploi






Partager ce site




Facebook
Twitter
https://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngRss
YouTube Chanhttps://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngnel
Instagram