Connectez-vous S'inscrire
Menu
Megazap


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Journée internationale des start-up Cap Business Océan Indien engagée à soutenir les porteurs de projet





Vectrices d’innovation et de créativité, les start-up sont aujourd’hui appelées à jouer un rôle clé dans la transition économique vers des modèles plus durables et résilients. Consciente de cela, Cap Business Océan Indien travaille à la mise en œuvre de diverses initiatives pour les soutenir et participer à la création d’un écosystème favorable à leur développement. À l’occasion de la Journée internationale des start- up, observée le 11 mars chaque année, l’association réitère son engagement à soutenir les porteurs de projets innovants.

Un programme d’incubation – « Entreprendre dans le tourisme durable et l’économie bleue » – a été lancé en ce sens en décembre 2021, à l’intention des start-up et jeunes entrepreneurs de la région. Cette initiative, mise en œuvre grâce à l’appui de la Représentation de l’Organisation internationale de la francophonie pour l’océan Indien (REPOI), propose aux bénéficiaires, issus des six îles de la zone, des séances de formation, de coaching et de mentoring en ligne. Pour ce faire, Cap Business Océan Indien a fait appel à des partenaires techniques, à savoir Living Labs Federation, Co-Creation Lab et Ocean Hub Africa.

La deuxième phase, qui a débuté en février dernier, réunit actuellement sept start-up, toutes porteuses de solutions innovantes. En repensant l’aquaculture ou encore le transport maritime, ces jeunes répondent à des problématiques auxquelles nos territoires insulaires sont confrontés, telles que la sécurité alimentaire, l’impact du changement climatique sur les écosystèmes, entre autres. Ces formations et séances de coaching visent à les aider à consolider leur business model, à améliorer leurs produits et services, et enfin, à leur donner les outils pour les autonomiser dans leur recherche de financement.

L’association renforcera progressivement ses capacités pour mobiliser l’expertise technique nécessaire à l’échelle régionale pour assister les entrepreneurs dans le montage de projet. Dans le cadre de son plan d’action 2021-2026, Cap Business Océan Indien procèdera au recensement des acteurs de l’incubation, de l’accompagnement et du financement des start-up dans la région. Les sites de crowdfunding, les business angels ainsi que les fonds d’investissement seront également répertoriés. Une fois ce recensement effectué, l’objectif sera d’évaluer les forces et faiblesses de ces dispositifs, pour ensuite étudier dans quelle mesure ils peuvent être améliorés afin d’accroître leur impact.

Des initiatives seront financées pour augmenter la visibilité des start-up à l’étranger afin qu’elles puissent mettre en avant leurs produits et leurs savoir-faire. En 2019, 18 entrepreneurs du cluster régional huiles essentielles avaient eu l’opportunité de participer au salon Cosmetic 360, à Paris. Cet accompagnement, mis en œuvre par l’association, était soutenu par l’Agence française de développement (AFD).

« Les start-up sont très importantes d’un point de vue économique. Ce sont des structures agiles qui favorisent l’innovation et la croissance, et par conséquent la création d’emplois. Nous constatons que ce modèle, encore méconnu il y a quelques années, attire de plus en plus, en particulier les jeunes et les femmes, ainsi que les personnes en reconversion professionnelle. Notre mission au sein de Cap Business Océan Indien sera d’épauler du mieux possible ceux dont les projets contribueront à un développement régional durable, résilient et inclusif », conclut Virginie Lauret, directrice exécutive de l’association.

Notez

Rédigé le Mercredi 16 Mars 2022 à 09:17 |
Ludovic Belzamine
Rédacteur en chef de Megazap.fr En savoir plus sur cet auteur





Nouveau commentaire :
Twitter













Partager ce site






@megazap.fr