Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Guadeloupe: Réaction de Canal+ Caraïbes au mouvement de grève


Rédigé le Vendredi 25 Mars 2016 à 10:47 |


Canal+ Caraïbes réagit au mouvement de grève initié depuis le début du mois de mars suite au licenciement d’un salarié provoquant ainsi le blocage de l’accès des boutiques situées en Guadeloupe.



Suite au licenciement d’un salarié, un mouvement de grève a été initié début mars 2016 par une dizaine de collaborateurs sur les près de 140 que compte notre entreprise.

Dans le cadre de ce mouvement de grève, lequel se poursuit actuellement, la Direction de CANAL+ Antilles-Guyane souhaite porter un certain nombre d'informations actualisées à la connaissance de ses abonnés ainsi que du public.

Nous souhaitons tout d’abord rappeler que l'ensemble de nos chaînes sont diffusées tout à fait normalement et que nos services clients téléphoniques restent accessibles 24h/24 pour tout renseignement (0 810 501 502).

Alors même que la Direction de l’entreprise est disposée et disponible pour discuter avec les organisations syndicales des problématiques collectives figurant dans le préavis de grève et ce, afin de sortir au plus vite du conflit actuel, l’UTT UGTG, organisation syndicale minoritaire dans notre entreprise conditionne l’engagement des discussions à la réintégration du salarié licencié.

La Direction rappelle que le licenciement d’un salarié constitue une décision relevant du pouvoir disciplinaire de l’employeur, décision sur laquelle l’entreprise n’entend pas revenir et que le salarié licencié est naturellement libre de contester devant le Conseil de prud’hommes.

La Direction rappelle également que le licenciement d’un salarié constitue une décision de nature strictement individuelle, les organisations syndicales ayant quant à elles pour objet la défense des seuls intérêts collectifs de la communauté des salariés.

L’accès à notre siège social situé à Moudong a été totalement bloqué à compter du 4 mars 2016 et pendant plusieurs jours par les participants à ce mouvement de grève et de nouveau ce matin.

L’exercice normal du droit de grève ne renfermant ni le droit de porter atteinte à la liberté de travail des non-grévistes ni le droit de disposer arbitrairement des locaux de l’entreprise, nous avons saisi la justice en référé afin de de faire cesser les troubles illicites résultant de cet exercice anormal du droit de grève.

Par ordonnance rendue le 11 mars 2016 par le Président du Tribunal de grande instance de Pointe-à-Pitre, la cessation du blocage de notre siège social a été ordonnée.

​Depuis quelques jours, les participants à ce mouvement de grève bloquent désormais l’accès à nos boutiques situées en Guadeloupe. L’entreprise va par conséquent à nouveau saisir la justice afin de faire cesser les troubles illicites résultant de ce nouvel exercice anormal du droit de grève.

Nos distributeurs agréés de Guadeloupe (liste disponible sur www.canalpluscaraibes.com ou au 0 810 501 502 sont également à la disposition des abonnés et du public. Sur les autres territoires, Martinique, Guyane et Îles du Nord, l’ensemble de notre réseau de boutiques est ouvert.

Désireuse de maintenir le dialogue et de sortir au plus vite du conflit actuel, la Direction a une nouvelle fois essayé d’engager le dialogue avec l’UTT UGTG. Ainsi invitée à participer à une réunion le lundi 21 mars 2016, la délégation UTT UGTG a une fois de plus formuler l’unique demande de la ré intégration de la salarié.

L’UTT UGTG, en faisant de la réintégration du salarié licencié un préalable obligatoire à la négociation d’un accord de sortie de conflit, empêche aujourd’hui purement et simplement toute négociation d’une sortie de conflit.

La Direction réaffirme qu’elle saisira la justice, comme elle l’a déjà fait, d’une part, chaque fois que seront constatés des troubles illicites résultant d’un exercice anormal du droit de grève, et d’autre part, chaque fois qu’il sera porté atteinte à l’honneur, à l’image ou à la réputation de l’entreprise et de sa marque.

La Direction réaffirme aussi son ouverture au dialogue et sa volonté de discuter de manière apaisée et sereine afin de sortir au plus vite du conflit actuel. Ce dialogue n’est cependant possible que si les conditions de calme, de sérénité, de libre accès des lieux de travail de son personnel ou d’accueil du public et de ses abonnés sont réunies.

Source: Caraibcreolenews.com





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV / SVOD | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture | Courriers des lecteurs













Les News les + plus lues de la semaine

Partager ce site



Partenaires

PUB FACEBOOK.png

Facebook
Twitter
https://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngRss
YouTube Chanhttps://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngnel
Instagram