Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

"Gecko" de John Renmann, le roman policier de science-fiction qui revisite les croyances populaires antillaises


Rédigé le Vendredi 28 Février 2020 à 06:03 |




"Gecko" de John Renmann, le roman policier de science-fiction qui revisite les croyances populaires antillaises
John Renmann est un auteur français indépendant né en Guadeloupe qui a toujours partagé sa vie entre la métropole et les Caraïbes.
 
Auteur de 5 romans, tous plébiscités par les lecteurs, dont: 

• La trilogie Les Colonnes du Temps : Genèse (2015), un roman lauréat du prix de l'auteur indépendant www.monbestseller.com en janvier 2015, Résurgence (2016) et Odyssée (2017).

• La série Gwada Cops : Gecko (2015), Zaïgo (2019).

John travaille actuellement à la rédaction de son sixième roman. Il ambitionne également de créer sa propre maison d'édition (J. Renmann).
 
La série Gwada Cops, dont Gecko est le chef de file, n'est pas seulement un roman policier ou un livre de science-fiction.

Pour la première fois, les Antilles et leurs belles croyances populaires sont au cœur de ces enquêtes fantastiques menées par un duo de choc formé par les inspecteurs Nicolas Rousseau et Marie Kancel.

L'intrigue, très bien ficelée, est d'ailleurs parsemée de proverbes créoles savoureux, et d'expressions locales, traduits aussi en français pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Gecko est tout simplement ce genre de romans qui tient en haleine de la première à la dernière page !

Ce livre passionnant est aussi une belle porte d'entrée pour découvrir l'univers de John Renmann. Fidèle à ses thèmes de prédilection, l'auteur distille en effet quelques pistes de réflexion sur des sujets qui lui tiennent à cœur comme :

• La place de la femme dans la société : dans ses histoires, les personnages féminins ont toujours un rôle important ;

• L'écologie et le respect de la nature ;

• La tolérance et le vivre ensemble.

Un extrait du livre

" Un premier cri d'horreur retentit. C'est Marie-Luce, l'une des marchandes d'épices, qui est la première à découvrir le corps. Ses consœurs ont immédiatement accouru, hagardes, suivies par les pêcheurs dissimulant à grand-peine leur effroi.

Les uns placent leur main devant leur bouche, pris de nausées, les autres se signent en murmurant une prière ou en se tournant vers l'église Massabielle.

Un second cri déchire l'air : Abu Sissoko, du moins ce qu'il reste de lui, gît sur la place de la victoire. Sa dépouille repose au beau milieu de la piste circulaire, sur le socle serti du sceau de la ville.

Allongé sur le dos, la tête tournée de côté, les yeux exorbités, il affiche un sourire énigmatique, figé pour l'éternité. Il semble contempler avec mélancolie le sac et le ressac de la mer des Caraïbes.

A la vue du sang fuyant son corps sans vie, nombre de témoins se signent davantage en reculant, avec effroi. La rumeur, d'abord discrète, se meut en un tintamarre.

On ne s'entend plus parler, on crie, hurle, gesticule, se signe de plus belle en récitant litanies improvisées et prières apprises par cœur.

Alain, le pêcheur de congre, joli bébé d'un mètre quatre-vingt-douze pour cent vingt kilos, est le premier à ordonner de sa voix forte "Calmé zot !". Le silence se fait, tout juste troublé par le cri des frégates mâles qui fendent l'air en exhibant fièrement leur sac gulaire.

Au bout de quelques secondes, voyant que tous se tournent vers lui, le regard interrogateur et comme s'il avait lui-même lu dans leurs yeux, le colosse rajoute, vindicatif "Crié lapolis !". "


La suite de la série des Gwada Cops déjà disponible
 
Tous ceux/celles qui ont aimé Gecko vont être ravis d'apprendre la sortie de Zaïgo, la seconde enquête des Gwada Cops.

Ce second volet de la série se déroule en Guadeloupe, dans la ville de Sainte-Anne. Un étudiant est retrouvé mort sur la plage, le corps entièrement momifié. Tout autour du cadavre, d’étranges empreintes laissent penser que le tueur était pourvu d’un sabot de bouc.

Appelés sur les lieux, les inspecteurs Nicolas Rousseau et Marie Kancel se lancent dans une enquête dont les premiers éléments semblent révéler le côté surnaturel.

Très vite, les meurtres s’enchaînent, avec pour seules victimes des hommes jeunes dont le corps sera méticuleusement momifié.

Composé de 284 pages, le livre est disponible au prix de 15€ (broché) et 2,99€ au format Kindle.



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV / SVOD | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture | Courriers des lecteurs













Les News les + plus lues de la semaine

Partager ce site



Partenaires

PUB FACEBOOK.png

Facebook
Twitter
https://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngRss
YouTube Chanhttps://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngnel
Instagram