Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

ARCEP: Observatoire des marchés des communications électroniques en Outre-Mer en 2014


Rédigé le Samedi 30 Mai 2015 à 11:28 |




L'ARCEP enrichit ses publications sur le marché des communications électroniques et publie les données avancées, mais provisoires, du marché des communications électroniques pour l'année 2014 avec notamment les données détaillées pour les départements d'outre-mer. 

Les services sur réseaux fixes: Les abonnements

Le nombre d'abonnements à la téléphonie fixe s'élève à 725 000 en décembre 2014 pour l'ensemble des départements et collectivités d'outre-mer. Ce nombre est relativement stable par rapport à 2013 sauf à La Réunion où il baisse de près de 6% en un an La part des abonnements en voix sur large bande atteint 38% et augmente de six points en un an.
Dans la zone Réunion Mayotte, cette proportion est désormais de 50%, soit +7 points en un an. La baisse du nombre d'abonnements à internet par un accès bas débit se poursuit avec -15,4% par rapport à fin 2013. Le nombre d'abonnements en haut et très haut débit s'élève à 580 000 (+7,0% en un an), dont plus d'un tiers est couplé à une offre de télévision.

 

Les revenus et volumes des abonnements et des communications 

L'ensemble du revenu des services fixes dans les DOM atteint 466 millions d'euros en 2014 soit 3,1% des revenus au niveau national.
Le revenu des services de téléphonie et d'accès à l'internet par le bas débit décroit en 2014 (140 millions d'euros contre 155 millions d'euros en 2013), tandis que les revenus du haut débit enregistrent une croissance de 7,4% soit 325 millions d'euros en 2014. Ils représentent ainsi 69% du revenu des services fixes des départements ultra-marins en 2014.
Le trafic des communications au départ des postes fixes (2,3 milliards de minutes) diminue de 2,3% en un an en raison du recul du volume de communications en RTC (-4,9%). Le volume de communications en voix sur large bande progresse à l'inverse, mais de façon plus modérée que les précédentes années (+1,2% en un an après +24,7% en 2013 et +14,8% en 2012).
La proportion de communications en VLB augmente de deux points en un an et atteint 44% ; elle est de 72% pour l'ensemble du territoire. Cette proportion est plus élevée dans la zone Réunion-Mayotte où elle atteint 59% que dans les autres départements.  La commercialisation d'offres d'abondance pour les appels vers les mobiles depuis deux ans dans ces territoires conduit à une forte croissance du volume de ces communications qui représentent un tiers des minutes au départ des postes fixes en 2014 (20% au niveau national). 

 

Les services sur réseaux mobiles: Les abonnements

Avec 2,7 millions de cartes SIM, les départements ultra-marins représentent 3,4% du parc total de clients en France (3,8% hors cartes MtoM). Le nombre de clients des services mobiles dans les départements d'outre-mer a reculé de 40 000 en un an après une croissance de 100 000 cartes en 2013, notamment en raison d'une forte variation du parc à la Guadeloupe.
Le taux de pénétration, calculé en divisant le nombre de cartes en service par la population de chaque département, est nettement plus élevé dans les départements de la Martinique et de la Guadeloupe où il dépasse les 150%. En Guyane, il est d'environ 130% tandis que pour les départements de l'océan indien, le taux de pénétration est de 100%.
Ceci s'explique en partie par une plus forte détention de cartes prépayées, surtout dans la zone Caraïbes. La part des cartes prépayées est d'ailleurs majoritaire dans trois départements (Guadeloupe, Guyane et Mayotte). Le taux d'activité des cartes (73% pour l'ensemble de ces territoires) est plus faible dans les Antilles (63% en Martinique) qu'à La Réunion (80%) ou Mayotte (86%), le taux d'activité au niveau national étant par ailleurs de 79%.  


Les revenus et trafics

Le marché mobile dans les DOM représente un revenu de 744 millions d'euros en 2014 (5,3% du marché total), en retrait de 2,1% en un an.  Le volume de communications progresse de 6,5% après une forte croissance en 2013 (+17,8%) et s'élève pour l'ensemble de l'année 2014 à 4,7 milliards de minutes (soit 3,2% de l'ensemble du marché mobile).
Le trafic de données augmente au même rythme qu'en 2013 soit +50% en un an.  Le nombre de SMS recule pour la première fois après plusieurs années de forte croissance (4,9 milliards de SMS soit -3,2% en un an). L'évolution est très différente selon les départements : à Mayotte et à La Réunion, le nombre de SMS continue d'augmenter.
La Réunion représente d'ailleurs plus de la moitié des SMS envoyés (56%) et la consommation y est particulièrement élevée avec 257 messages envoyés par carte et par mois, soit un niveau quasi identique à la moyenne nationale (245 SMS/cartes/mois).
Pour les départements des Antilles et de la Guyane, la tendance est inverse : -5,6% pour la Guyane,  -15,8% en Guadeloupe et -27,3% en Martinique. Le nombre de SMS envoyés par carte est en outre nettement plus faible avec moins de 100 SMS émis par mois et par carte.




Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV / SVOD | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture














Partager ce site



Partenaires

Facebook
Twitter
https://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngRss
YouTube Chanhttps://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngnel
Instagram