Megazap


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

220 ans d'indépendance d'Haïti : Une programmation spéciale durant tout le mois de janvier sur Guyane La 1ère





Le 1er janvier 1804, après une décennie de révoltes et trois siècles de domination coloniale, Haïti arrache sa liberté et devient la première république noire libre du monde.

Pour célébrer ses 220 ans d’indépendance, Guyane la 1ère vous propose sur ses antennes, une programmation spéciale durant tout le mois de janvier (documentaires, fiction, musique, concert, portraits, etc).

Au programme
TV


"Papa Doc, l'oncle Sam et les Tontons Macoutes"
10 janvier à 20h05


Ce documentaire historique lève le voile sur la dictature de la famille Duvalier qui, pendant des décennies, fut approvisionnée en armes, hommes et argent tout droit venus de Washington...

Nicolas Jallot et Émile Rabaté racontent, pour la première fois, ce pan de l’histoire d'Haïti méconnu, voire inconnu du grand public. Une histoire qui éclaire la géopolitique de la région au temps de la guerre froide, et les liens qui unissent aujourd’hui encore ces deux pays si différents : la petite Haïti et le géant appelé États-Unis, mariés par les dollars et le sang.

How (not) to build a school in Haïti
Mercredi 17 janvier à 20h05


À la suite du tremblement de terre qui a ravagé Haïti en 2010, Tim, un Américain touché par l’histoire d’une école détruite se lance dans une levée de fonds pour la construction d’un nouvel établissement. Sur place, il se heurte rapidement aux relents nauséabonds de l’histoire du colonialisme et le projet échappe à tout contrôle.

Tap tap chéri
Mercredi 24 janvier à 20h05


Bien plus qu’un simple moyen de transport collectif en Haïti, les Tap-Tap représentent un moyen d’expression artistique populaire comme on ne le retrouve nulle part ailleurs dans la Caraïbe. L’ampleur est telle qu’une fête nationale a été décrétée officiellement le 12 août de chaque année et un concours du plus beau Tap-Tap est organisé. Nous sommes en présence d’un phénomène de société. 

Le film Tap-Tap Chéri prend justement cette fête officielle comme prétexte pour laisser témoigner ceux qui alimentent au quotidien ce pan du patrimoine mobile haïtien. Il nous fait découvrir autant les boulevards du Port-au-Prince de l’après-séisme que les sentiers du pays d’en dehors, dans l’intimité de ceux qui les fabriquent. 

Jean-Jacques Dessalines le vainqueur de Napoléon
Mercredi 31 janvier à 20h05


Dessalines est le principal fondateur d’Haïti et le vainqueur de l’armée de Napoléon Bonaparte avant Waterloo. Il a été assassiné deux ans après la proclamation de l'indépendance et fut objet d’une damnatio memoriae, une condamnation post mortem à disparaître sans laisser de traces pendant quarante ans.

Aujourd’hui, alors qu’en France on occulte encore son épopée, en Haïti il est devenu une figure mythique, utilisée pour le meilleur et pour le pire. Ce film restitue Jean-Jacques Dessalines dans toute sa complexité et ouvre un débat sur les crises haïtiennes et l'héritage colonial.

Radio et sur guyanela1ere.fr

Les 7 rythmes capitaux de la musique haïtienne

Pour ce début d’année, et pour marquer le 220ème anniversaire de l’indépendance d’Haïti, Guyane la 1ère vous invite à suivre la nouvelle collection Les 7 rythmes capitaux de la musique Haïtienne, avec Edouard Télon, un passionné de musique qui a pendant quelques années animé l’émission Kompacolor en radio, avec une passion qui traversait les ondes et réjouissait nos auditeurs. 

Toujours aussi motivé, il collabore cette fois-ci sur une thématique «Chérie», la musique Haïtienne, et ses différents courants traditionnels et modernes.

Rendez vous sur les antennes Radio & Web pour en apprendre d’avantage sur cette culture qui traverse les époques.

Makandi
Jusqu'au 5 févier à 18h10


L’émission Makandi aussi célèbre les 220 ans de l’indépendance d’Haïti et proposera durant tout le mois de janvier des thématiques dédiées à l’événement :

15 janvier : Ce qui nous relient à Haïti (histoire, culture & géographie)
22 janvier : la révolution musicale et artistique haïtienne. Focus : KAYTRANADA
29 janvier : la cuisine fusion
5 février : le carnaval de Jacmel

Toussaint Louverture (Téléfilm)

Jamais le combat de Toussaint Louverture pour la libération des esclaves et l'indépendance de l'île de Saint-Domingue, nom d'Haïti à l'époque, n'avait fait l'objet d'une adaptation à l'écran. Ce téléfilm d'envergure en deux volets met en lumière cette figure méconnue, fondatrice dans le mouvement d'émancipation des peuples noirs.

Mercredi 10 janvier à 21h00
1ère partie : ENVOL DE L'AIGLE


Le père de Toussaint est un esclave jugé trop vieux et pas assez productif par son propriétaire. Celui-ci le jette dans les eaux du Cap pour s'en débarrasser. Toussaint n'a que 8 ans lorsqu'il assiste, impuissant, à cette scène tragique. Une fois adulte, il est employé par Bayon.

Celui-ci lui apprend à lire et à écrire. Le jeune homme découvre les textes de l'abbé Raynal, un philosophe des Lumières qui prône l'abolition de l'esclavage. Toussaint choisit alors d'abandonner sa femme et ses deux enfants pour devenir le chef d'un groupe d'esclaves révoltés. Les troupes espagnoles remarquent ses talents de militaire et l'enrôlent dans l'armée qui combat la France...

Mercredi 17 janvier à 21h35
2è partie: COMBAT DES AIGLES


À la veille de la Révolution de 1789,  Toussaint Louverture prépare Saint-Domingue à se libérer de ses chaînes, imposées par la colonisation française. Fort de caractère, pétri de convictions démocratiques et empreint alors des valeurs et bienfaits tout neufs de la République naissante, il s’allie à la France après avoir combattu aux côtés des Espagnols, des Anglais et avoir refusé l’Alliance avec les États d’Amérique.

Après la trahison du Consul Bonaparte, devenu alors Napoléon en 1804, Saint-Domingue prend le nom de Haïti, car Toussaint, au prix de sa vie, aura préparé son pays à devenir le premier État Nègre Indépendant d’où l’esclavage est enfin banni. De sa prison du Fort de Joux où Napoléon le fit enfermer, il analyse ses comportements devant chaque situation.

Portraits
Les femmes révolutionnaires d’Haïti
Le 11 janvier sur Guyane La 1ère TV


Trop souvent les femmes qui ont contribué à l’indépendance d’Haïti sont passées sous silence ou alors peu racontées. Guyane La 1ère s'intéresse à trois d’entre elles qui ont marqué cette histoire, celle de la première République Noire, la République d’Haïti:
 
  • Sanite Belair
  • Catherine Flon
  • Marie-Jeanne Lamartinière
 


Notez

Rédigé le Mardi 9 Janvier 2024 à 06:06 |





Nouveau commentaire :
Twitter















Partager ce site





@megazap.fr