Connectez-vous S'inscrire
Menu
Megazap
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nouvelle-Calédonie : Mise en service des câbles sous-marins GONDWANA-2 et PICOT-2



Yoann LECOURIEUX, président du conseil d’administration de l’Office des Postes et des Télécommunications de Nouvelle-Calédonie, Philippe GERVOLINO, directeur général de l’OPT-NC, Thomas DE DECKKER, directeur général adjoint de l’OPT-NC et Auxence FAFIN, directeur général délégué en charge du numérique et de l’aménagement de l’OPT-NC, ont célébré le jeudi 25 août à la station N la mise en service des câbles sous-marins GONDWANA-2 et PICOT-2.


Mise en service des câbles sous-marins GONDWANA-2 et PICOT-2
Mise en service des câbles sous-marins GONDWANA-2 et PICOT-2
Yoann LECOURIEUX, président du conseil d’administration de l’Office des Postes et des Télécommunications de Nouvelle-Calédonie, Philippe GERVOLINO, directeur général de l’OPT-NC, Thomas DE DECKKER, directeur général adjoint de l’OPT-NC et Auxence FAFIN, directeur général délégué en charge du numérique et de l’aménagement de l’OPT-NC, ont célébré le jeudi 25 août à la station N la mise en service des câbles sous-marins GONDWANA-2 et PICOT-2.

L’intégralité du trafic Internet est désormais sécurisée pour l’ensemble du pays.

Ce programme d’ampleur a débuté en avril 2020 avec la décision du conseil d’administration de l’OPT-NC d’attribuer le marché de fourniture et pose d’un câble sous-marin international et domestique vers Fidji à ALCATEL SUBMARINE NETWORK (ASN) pour un montant initial de 4,474 Mds F. CFP.

Dès l’attribution du marché à ASN, le projet s’est déroulé en plusieurs étapes :
 
  • La réalisation des études marines, environnementales et sociétales a débuté dès juillet 2020 sur une période de 2 ans et a permis l’obtention des différentes autorisations administratives et coutumières ;
 
  • L’approvisionnement des équipements des stations a débuté en octobre 2020. Ceux-ci ont ensuite été progressivement livrés puis installés dans les huit stations d’atterrage. En parallèle, le câble, les répéteurs et les unités de branchements ont été fabriqués à Calais et Greenwich entre mars 2021 et décembre 2021 puis chargés sur le câblier René Descartes ;
 
  • La pose du système complet a été réalisée entre le 16 mars et le 5 mai 2022. Sur les huit atterrages que compte le projet, sept (Ouémo, Mont-Dore, Nouville, Yaté, Maré et Lifou) ont pu être installés et réceptionnés avec succès. La finalisation du raccordement de l’île des Pins, où le câble est en attente à 200 m du littoral, se fera dès la nomination du nouveau Grand Chef et les accords coutumiers ;
 
  • La réception provisoire du système international et domestique s’est faite le 21 mai 2022 ;
 
  • À la suite d’une phase de tests et vérifications, les câbles sous-marins GONDWANA-2 et PICOT-2 ont été mis en service le jeudi 25 août, garantissant ainsi la sécurité de la connexion à l’Internet mondial de la Nouvelle-Calédonie et une réduction de la fracture numérique sur le territoire.
Le bilan de cette opération se traduit par une augmentation financière de 4,49% du montant initial, soit un surcoût de 201 M F.CFP pour un montant final de 4,675 Mds F. CFP pour le marché de sécurisation domestique et internationale par câbles sous-marins.

L’OPT-NC a choisi d’inclure l’offre de sécurisation dans l’offre actuelle sans modification tarifaire pour le réseau fédérateur. Dès août 2022, l’intégralité du trafic sera donc sécurisée pour l’ensemble des clients du réseau fédérateur et par répercussion pour l’ensemble des usagers Internet du territoire.

L’effort sera mis sur les étapes suivantes, prévues en 2023 à savoir la transformation du modèle de l’internet vers un IXP, s’appuyant sur une offre de transit international diversifié avec plusieurs points de livraisons internationaux (Sydney, NZ, Fidji, US…), et l’évolution des liaisons louées internationales. Ces évolutions permettront de redonner une forte attractivité aux offres concernées.

Au niveau de la mise en œuvre technique de la sécurisation domestique, il s’agira d’adapter le réseau de transport territorial afin d’automatiser complètement la sécurisation du trafic domestique entre la Grande-Terre et les Iles Loyautés, en y intégrant Maré, Yaté et Kuto.

Pour la sécurisation internationale, dans un premier temps, il s’agit de créer une boucle de transport entre les infrastructures de l’OPT-NC et ses points d’interconnexion à Sydney. Pour cela, l’OPT-NC a contracté un marché de fourniture d’une capacité de transport entre Suva et Sydney de 100Gb/s sur le câble transpacifique SouthernCross. Cette liaison remplacera le secours satellitaire qui permettait de sécuriser uniquement 100Mb/s.

Dans le cadre du développement de la coopération internationale, les prochaines étapes seront les suivantes :
 
  • INTERNET : proposer aux clients du réseau fédérateur une diversification des points d’interconnexion à l’internet mondial comme vers les Etats-Unis ou d’autres partenaires majeurs du pacifique comme la Nouvelle-Zélande ;
 
  • LIAISONS LOUEES INTERNATIONALES : étendre les points de présence OPT-NC aux Etats-Unis, en France métropolitaine, à Fidji… et ainsi permettre la commercialisation de liaisons louées internationales vers ces destinations (uniquement Sydney à aujourd’hui) ;
 
  • COOPERATION : développer des accords de trafic avec les territoires d’Outre-Mer du Pacifique sud, Wallis & Futuna et la Polynésie Française.

Notez

Rédigé le Vendredi 26 Août 2022 à 07:02 |





Nouveau commentaire :
Twitter













Partager ce site