Megazap


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La SNSM de Saint-Pierre procède à la bénédiction d’une nouvelle embarcation


Rédigé le Dimanche 16 Avril 2023 à 13:57 |



La Société Nationale de Sauvetage en Mer contribue largement à la sécurité en mer à La Réunion. Uniquement composée de bénévoles, la station de Saint-Pierre a procédé ce samedi au baptême d’une nouvelle embarcation, un zodiac semi rigide, en présence de Président national de l’association : Emmanuel de Oliveira. 

La station SNSM de Saint-Pierre est particulièrement fière de procéder à la bénédiction du nouveau zodiac semi rigide SSR 750 en présence d’une belle délégation officielle, de la marraine, et de l’équipe de bénévoles. Baptisée Argano, du nom du rocher sur lequel s’amarraient les pêcheurs à Saint-Pierre, c’est Mme Ravella Mur qui a été choisie comme marraine de cette nouvelle embarcation. « Je suis bénévole depuis longtemps à la SNSM et c’est un honneur pour moi d’être là en tant que marraine », explique la sauveteuse.
 
Cette nouvelle embarcation est déjà utilisée mais son baptême avait été différé en raison de la crise sanitaire. L’équipe de sauveteurs en mer de Saint-Pierre peut donc déjà attester de son efficacité. Financée à moitié grâce aux dons, ce zodiac est muni d’une coque renforcée pour résister aux efforts. Les bénévoles sont d’autant plus vite sur les lieux des interventions et gagnent de précieuses minutes !
 
Le président national de la SNSM a tenu, par sa présence, à marquer son soutien et sa considération pour le travail effectué par l’équipe réunionnaise. « Sur un territoire insulaire, les stations réunionnaises effectuent un travail remarquable et considérable grâce à l’engagement bénévole et aux soutiens d’acteurs locaux. C’est toujours une satisfaction considérable de voir que les dons ont permis à la SNSM de bénéficier d’un nouvel équipement qui va consolider et sécuriser le travail des bénévoles », explique Emmanuel de Oliveira.
 
Car effectivement, à l’instar de l’ensemble des structures de l’association, les trois stations de sauvetage de la Réunion (Sainte-Marie, Saint-Gilles et Saint-Pierre) sont entièrement composées de bénévoles. Cette centaine de femmes et d’hommes procèdent au sauvetage des vies humaines en mer et à l’assistance aux navires en danger. La Réunion présente quelques spécificités par rapport aux stations de sauvetage métropolitaines.

Par exemple, les stations de St Pierre et Ste Marie interviennent comme moyens de secours en mer pour les aéroports de Pierrefonds (Saint-Pierre) et de Gillot (Saint-Denis). Les trois stations effectuent régulièrement des évacuations sanitaires ou médicalisées de marins blessés ou malades à bord de navires de commerce de passage, la Réunion étant devenue un point support pour les amateurs dans le domaine du soutien sanitaire des équipages. Les zones d’engagement de la SNSM à la Réunion vont de la côte (chute accidentelle à la mer ou suicide) à l’assistance à un navire en détresse à plus de 24 nautiques.

La SNSM a aussi d’autres activités moins « typiques » telles que la dispersion de cendres en mer, le soutien du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Réunion pour la formation de personnels de gardes côtes de l’Océan Indien, l’entraînement mutuel avec les forces armées des FAZSOI (sauvegarde lors de parachutages en mer, qualification de plongeurs hélitreuillés, mission SAR pour l’Armée de l’Air et de l’Espace, …).

En 2022, les bénévoles des 3 stations ont été sollicités 35 fois par le CROSS Réunion. 32 personnes ont été assistées ou sauvées, 9 navires ont été assistés au cours de plus de 100 heures passées en mer.

Si le financement de la SNSM est soutenu par l’Etat et les collectivités territoriales, les dons des entreprises et des particuliers contribuent à 80% du budget annuel de la société réunionnaise. A l’instar de Sapmer, qui est le plus gros financeur privé de la SNSM à La Réunion, les dons sont importants sans quoi les renouvellements de matériel ne pourraient avoir lieu. Pour l’achat de l’Argano, l’Etat et le Conseil Départemental ont participé à hauteur de 50% quand l’autre moitié a été financée grâce aux dons des entreprises et des particuliers.

Les soutiens sont essen­tiels pour péren­ni­ser le sauve­tage de vies humaines en mer et sur la plage. Ils sont nécessaires pour assu­rer les forma­tions et entraî­ne­ments de les sauve­teurs béné­voles, acqué­rir de nouveaux moyens et entre­te­nir la flotte de navire afin secou­rir en toute sécu­rité.
 
Tous les dons peuvent être affectés à une station spécifique ou à une délégation régionale :
 
  • En direct au sein des stations 
  • Sur le site https://don.snsm.org/soutenir sur lequel vous pouvez choisir la station ou la délégation à laquelle attribuer votre don

Ravella MUR, formatrice aux 1ers secours, membre bénévole de la station de Saint-Pierre depuis 15 ans, professeur de sport à la ville, Ravella Mur multiplie les casquettes. 

« J’ai accepté de devenir marraine par ce que, au-delà de mon engagement, c’est plus qu’un rituel. Ce bateau nous emmène sauver des gens. On doit avoir confiance en l’embarcation pour affronter les mers. Cette bénédiction est une façon de sceller cette confiance pour que le bateau nous ramène à terre. Je vois ça comme devenir ambassadrice de toutes ces valeurs de sécurité civile que véhicule la SNSM. » 
 
Jean-Pierre SPARTON, second capitaine à la légine sur un navire Sapmer. Patron titulaire, en charge de la vedette et des navires et de la formation sur la station de Saint-Pierre. 

« Je suis né à côté du port de Saint-Pierre. J’ai grandi là, tout le temps en contact avec la mer. J’ai commencé par de la petite pêche autour de Saint-Pierre jusqu’à devenir marin pour Sapmer. J’ai eu des accidents en mer, j’ai aussi été sécouru par la SNCM donc c’est normal aujourd’hui de me mettre au service de la sécurité des gens dans la mer. J
L’Argano est un moyen côtier qui nous permet de s’approcher des côtes et des falaises. Dans le sud, on a pas mal d’accidents ou les gens tombent de la falaise. Avec cette nouvelle embarcation, on peut s’approcher plus facilement pour les sauvetages. C’est aussi très utile à proximité de l’aéroport de Pierrefond, on a aussi besoin de cette embarcation. »

Notez

Ludovic Belzamine
Rédacteur en chef de Megazap.fr depuis 15 ans. En savoir plus sur cet auteur






Nouveau commentaire :
Twitter















Partager ce site





@megazap.fr