Connectez-vous S'inscrire
Megazap
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La 1ère déploie un dispositif évènementiel pour le centenaire de l'Armistice de 1918


Rédigé le Dimanche 11 Novembre 2018 à 09:01 |




© What's up productions
© What's up productions
À l'occasion du centenaire de l'armistice de 1918, La 1ère propose un dispositif événementiel autour de cet anniversaire composé entre autres de documentaires et de magazines.

Zoom sur le documentaire inédit, qui narre l'histoire de Kalepo Wabete, soldat kanak mort pour la France.

 

"Kalepo, un Kanak dans la grande guerre"

Décembre 1915. La France perd trop d’hommes sur les champs de bataille de la Grande Guerre. Dans les tranchées, il faut du sang neuf : tout l’Empire est appelé en renfort. Des « guerriers des terres exotiques » sont recrutés partout, jusque dans les colonies les plus éloignées, comme la Nouvelle-Calédonie.

Depuis 1889 pourtant, on expose ces « indigènes » dans des zoos humains. On les présente comme des sauvages et des cannibales. Désormais, il faut en faire des héros de la République combattante !

Kalepo n’a pas trente ans. Il vient de la plus petite des îles Loyauté : Tiga. Au printemps 1916, il signe son engagement à Nouméa. Puis débarque à Marseille avec le premier contingent des îles du pacifique. Avec les calédoniens et les kanak du "Bataillon Mixte du Pacifique", il mène de rudes assauts, dans l’Oise, en Champagne et dans l’Aisne. Les kanak ne comprennent rien à la sauvagerie des combats : comment des nations chrétiennes peuvent-elles se faire la guerre ? Comment peut-on détruire à ce point la nature ? Dans cet environnement de terreur, leur foi et leur magie leur servent de bouclier.

Mais cela ne sauvera pas Kalepo. Le jeune engagé kanak meurt au champ d’honneur à Vesles-et-Caumont (Aisne) le 25 octobre 1918, quelques jours avant l’armistice. Plus d’un tiers du contingent kanak ne reverra jamais la Nouvelle Calédonie.

En novembre 2017, presque 100 ans plus tard, l’Etat français a décidé de rapatrier la dépouille de Kalepo. Un siècle plus tard, son âme repose enfin sur son île, à Tiga, sa première et dernière demeure.

Martinique la 1ère: le 11 novembre à 01h20
Mayotte La 1ère: Le 11 novembre à 22h40
Nouvelle-Calédonie La 1ère: Le 11 novembre à 12h00

Émission Spéciale "14-18, les Poilus d'Outre-mer"

Autour de Fabrice D'Almeida, quatre invités : Odon Abbal (Guyane - Auteur de Soldats oubliés, les prisonniers de guerre français) ; Pascal Blanchard (président du groupe de recherche Achac) ; Corinne Raybaud (Polynésie) auteure en 2010 de 1914 dans les Etablissements français d'Océanie et Daniel Picouly (Martinique), auteur, animateur, petit-fils du soldat Jean-Jules Joseph à qui il a consacré un documentaire. Ils évoqueront le rôle des soldats ultramarins dans la Grande Guerre.

Pour illustrer ce débat, de nombreux sujets tournés en Outre-mer sur l’engagement humain des DOM-TOM dans la première guerre mondiale, et notamment le millier du soldats du Pacifique ; l'exposition de Saint-Pierre et Miquelon consacrée aux poilus ou encore les conséquences du conflit ressenties sur la population à des milliers de kilomètres du front... jusqu’à Tahiti. 

Mayotte La 1ère: Le 11 novembre à 23h35
Nouvelle-Calédonie La 1ère: Le 11 novembre à 13h15

Jean-Jules Joseph, un soldat créole

Daniel Picouly part en quête de son grand-père martiniquais mort trop tôt, et que la légende familiale a toujours présenté comme un héros de la Première Guerre mondiale. Mais plus il en apprend sur les poilus martiniquais, plus il découvre l'histoire vraie de son aïeul, de ces histoires simples plus belles encore que les légendes.

Nouvelle-Calédonie La 1ère: 11 novembre 14h05

Page 19 : David Diop

David Diop présente son roman "Frère d’âme" aux Editions du Seuil (l'histoire de tirailleurs sénégalais plongés dans l’horreur de la guerre 14-18). Ce roman, qui vient de recevoir le prix Patrimoine, est également sélectionné par tous les grands prix (Goncourt, Renaudot, Fémina, Médicis…) : un bijou littéraire.

Nouvelle-Calédonie La 1ère: 11 novembre 14h55

Maxime Destremau, un destin polynésien

Ce film permet de comprendre, à travers une superbe réalisation mettant en scène témoignages, images d’archives et reconstitutions en 3D, comment le commandant Destremau a mis en échec la flotte impériale allemande, pour protéger Papeete lors de la Première Guerre mondiale.

Nouvelle-Calédonie La 1ère: 11 novembre 15h10



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale












Partager ce site




Facebook
Twitter
https://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngRss
YouTube Chanhttps://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngnel
Instagram