Connectez-vous S'inscrire
Menu





Toute l'actualité média en Outre-Mer



Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube Channel

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable


Partager

"KAZ" nouvelle case documentaire de France Ô présenté par Raphal: Premier rendez-vous en Guyane dans "Frontières"



© Les films du sillage
© Les films du sillage
KAZ, qui signifie "maison" ou "chez soi" en créole, est la nouvelle case documentaire de France Ô qui sera lancé dés le 27 septembre à 20h55 (Horaire Métropole, ndlr) et qui proposera chaque semaine d'explorer ou de découvrir.

Le documentaire sera suivi d'un débat animé par Raphal.

Premier rendez-vous, la série documentaire "Frontières" : Guerres, changements climatiques, conflits religieux, famines : tous les jours, des hommes et des femmes fuient leur pays et partent «ailleurs». Ils ignorent les frontières qui se dressent entre eux et une vie meilleure, et en dessinent de nouvelles. Des frontières visibles et invisibles. Enquêtes en Guyane, au Kenya et dans les Alpes franco-italiennes.

Frontières : Saint Laurent du Maroni

La frontière invisible, ce sont 500 kilomètres de fleuve qui séparent la Guyane du Suriname, la riche Europe de l’un des pays les plus pauvres de l’Amérique du Sud. Une frontière qui s’enfonce dans la jungle, très compliquée à surveiller. La Guyane est donc ouverte au trafic de drogue, à une immigration clandestine massive en provenance de pays pauvres des Caraibes et d’Amérique latine, et à l’orpaillage clandestin qui draine le trafic des êtres humains et pollue la forêt aux métaux lourds.

En naviguant sur le fleuve  Maroni  de Maripasoula à Saint Laurent du Maroni, la réalisatrice Peggy Bruguière a rencontrée les hommes et les femmes qui vivent autour de cette frontière. Ils l’exploitent, comme José l’orpailleur clandestin, se font exploiter comme Cédric, le passeur de drogue, veulent la contrôler comme Serge, le Brigadier de la PAF, la protéger, comme Michel, le piroguier amérindien.

Comment soigner toute cette population qui vit des deux côtés de la frontière lorsque l’on est médecin d’un petit centre de santé à Maripasoula ? Comment survivre dans la jungle lorsque l’on est orpailleur clandestin ? Comment enseigner un socle commun à des enfants de différentes cultures lorsque l’on est institutrice à Saint Laurent du Maroni ?

En partageant la vie de cette population établie sur les deux rives le documentaire raconte la réalité sociale de la Guyane sans jamais perdre de vue l’humanité qui se dégage de toutes ces rencontres. Un récit humain avant tout, et une Guyane filmée par Pep Bonet, un photographe plusieurs fois récompensé  par le World Press Photo Award. 


Dimanche 16 Septembre 2018 - 10:04

Notez

Tags : France Ô



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV | Nationale / Internationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap




Inscription à la newsletter