Megazap




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Intelligence artificielle à la Réunion : des étudiantes créent Aiana, un chatbot pour le gaming qui facilite le financement des jeux vidéos indépendants


Rédigé le Vendredi 16 Juin 2023 à 07:04 |



Émilie, Sandati et Michèle sont trois jeunes passionnées de nouvelles technologies et de jeux vidéos. Leur projet vise à venir en aide aux développeurs de jeux vidéos indépendants en manque de soutien, en proposant une plateforme où les joueurs peuvent leur faire des dons. L’application mobile Aiana permet aussi aux joueurs d’accéder à des infos exclusives et à une expérience inédite à travers une conversation avec un chatbot intelligent spécialisé dans les jeux vidéos.
 

1 : Comment est né Aiana

 

C’est lors de « Startups à l’École », un programme visant à réunir les scolaires et les entreprises sur des projets technologiques, organisé en parternariat avec la Technopole de la Réunion et Epitech, que tout a démarré. Une startup a proposé l’idée de créer un chatbot pour le gaming et plusieurs élèves et stagiaires se sont mis à la tâche. Une fois l’événement terminé, Émilie, Sandati et Michèle restent sur leur faim : elles auraient aimé voir leur travail se concrétiser. Elles décident alors de continuer à travailler ensemble afin qu’Aiana puisse voir le jour.
 

2 : Une équipe au féminin

 

Émilie, la tamponnaise de 20 ans, joue aux jeux vidéos depuis toute petite. Elle se rappelle de sa première console (la GameBoy Advance SP) et passe son temps libre avec sa Nintendo Switch. En tant que développeuse d’application mobile, elle apporte à l’équipe son savoir faire sur la gestion des comptes utilisateurs et les notifications, mais aussi son expertise du gaming.

Michèle, qui habite au port, est aussi une fan de Nintendo. Après sa formation à O’clock et à l’AFPAR, elle s’est lancée en auto-entrepreneur. En tant que designer UX/UI, elle met à profit sa créativité et son sens de l’initiative en concevant les visuels et les interfaces, allant de l’application mobile au site web.

Enfin, Sandati vient de petite terre à Mayotte et s’est installée à la Réunion pour étudier l’informatique à Epitech. Bien qu’elle ne soit pas une adepte des jeux vidéos, elle propose un regard extérieur essentiel au bon développement du projet. Elle travaille sur le système de paiement et les discussions. Sa passion pour la programmation et ses compétences en développement mobile font d’elle un maillon important de l’équipe.
 

3 : Aiana, qu’est-ce que c’est ?

 

Aiana est une application mobile spécialement conçue pour les gamers. On y trouve des chatbots pilotés par intelligence artificielle. Chaque chatbot, spécialisé dans un seul jeu, propose de découvrir ou de redécouvrir l’univers du titre à travers des astuces, des infos exclusives, les dernières actualités, etc. Le joueur peut choisir de soutenir le développeur de son jeu favori en lui faisant un don ( on peut par exemple « offrir une pizza au développeur » pour 8,99€ ). Les joueurs sont ainsi impliqués dans la phase de développement du jeu, avant et après sa sortie officielle.

Aiana propose aux développeurs de jeux vidéos indépendants un moyen de financement instantané, contrairement aux plateformes de crowdfunding comme Kickstarter, qui ne leur permettent de bénéficier de leurs fonds qu’une fois que le jeu est sorti, c’est-à-dire, bien souvent, trop tard. 
 

4 : La technologie 

 

L’intelligence artificielle qui permet à Aiana de converser a été développée à partir de la technologie Mindy, de la startup réunionnaise Maloia. L’équipe d’Aiana aimerait à l’avenir créer sa propre intelligence artificielle conversationnelle afin de devenir une entreprise spécialisée dans l’IA et les jeux vidéos. Un projet qui ne manque pas d’ambition pour ces trois jeunes femmes à une époque où l’intelligence artificielle ne cesse d’évoluer et de faire parler d’elle dans les médias.

L’application Aiana est actuellement en phase de tests privés et sera lancée en fin d’année 2023. Vous pouvez rejoindre la liste d’attente pour les tests publics et être informé dès qu’elle sera disponible en vous inscrivant sur leur site.


Notez

Ludovic Belzamine
Rédacteur en chef de Megazap.fr depuis 15 ans. En savoir plus sur cet auteur






Nouveau commentaire :
Twitter








Facebook
Inscription à la newsletter