Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

France Ô propose une soirée spéciale consacrée à la Nouvelle-Calédonie


Rédigé le Samedi 3 Mai 2014 à 09:30 |




À une semaine des élections provinciales qui se déroulent le dimanche 11 mai, France Ô propose, le Mardi 6 et Mercredi 07 Mai, une soirée spéciale consacrée à la Nouvelle-Calédonie avec la diffusion, le 06 Mai d'un nouveau numéro d'Archipels et le 07 Mai, du documentaire inédit "Naissance d’une nation", suivi par "Toutes les France" et un spécial Outre-mer en doc. Enfin, place à la fiction,jeudi, avec la saga Terre violente.
Mardi 06 Mai 23h00*: Archipels: Les derniers héros

930_document Pourquoi le rodéo séduit-il autant les Néo-Calédoniens ? Est-ce le goût du risque ou l’amour des traditions ? Gros plan sur cette pratique qui déchaîne les passions au cours de grands rendez-vous, comme celui de la foire agricole de Bourail, et continue de faire vivre l’esprit des pionniers d’antan.
Les stockmen néo-calédoniens n’ont rien à envier aux cow-boystexans. C’est en tout cas l’avis des 20 000 furieux qui se pressent, chaque année à la mi-août, à la foire de Bourail.
Dans l’arène, des« têtes brûlées » relèvent le défi de tenir au moins 8 secondes surdes chevaux quasi sauvages, des bœufs ou des taureaux de 600 kilos ! «C’est un mode de vie: on vit rodéo, on dort rodéo… On a ça dans le sang», explique le champion de Nouvelle-Calédonie 2009, Christophe Marad’our,32 ans.
D’ailleurs, grâce au rodéo, ce chef d’atelierdansune petite usine a développé des qualités: humilité, précision,pugnacité,leadership… bénéfiques dans sa vie professionnelle. Président d’une association de rodéo, Georges Mercier, employé sur le site minier de Népoui, a transmis son virus à ses deux fils, James et Maek. « Quand tu oublies la peur, que tu es dedans, tu t’éclates», assure l’un d’eux.
Jeune Wallisien, Léon aligne lui aussi les compétitions, heureux des montées d’adrénaline que lui procure la monte de chevaux à demi-sauvages. Qu’importe, selon lui, que l’on soit Wallisien, Mélanésien, Kanak ou Caldoche quand on est dans l’arène: « On s’entraide tous et, même si on appartient à des associations différentes, il y a toujours un moment où les anciens viennent te chuchoter à l’oreille des petits conseils de dernière minute. »
Après avoir importé le rodéo en Nouvelle-Calédonie au milieu des années 1970, Patrick Ardimani, éleveur et dresseur de chevaux, rêve de l’harmonisation des règles avec celles qu’appliquent leurs modèles rodeomen australiens. Sport à haut risque et spectacle haut en couleur, le rodéo attire aussi des femmes, comme les filles de Dominique, qui a connu son heure de gloire dans les années 1990.
Champion de Nouvelle-Calédonie 2010, Kenji, 22 ans, suit, lui, les traces de son oncle Tino Lecren, autre grand champion de l’île, et préfère se mesurer…aux taureaux.
À 53 ans, Tino peut être confiant en l’avenir: la relève est assurée. Et, avec elle, le gage de prolonger en plus cet esprit pionnier et les plaisirs d’une vie passée à se mesurer, au grand air, avec les forces de la nature.
- Mercredi 7 Mai, 20h45*: Naissance d'une nation (Produit par Un Monde Meilleur, avec la participation de France Télévisions et Public Sénat, Durée : 52 min.

© Un Monde meilleur / FTV
Dans ce film sélectionné au Fifo 2014, le réalisateur d’origine algérienne Ben Salama revient sur l’histoire douloureuse du territoire calédonien, et plus particulièrement sur les événements qui ont conduit au processus exceptionnel d’une décolonisation négociée : un cas unique dans l’histoire française.
Indépendance pour certains, autonomie pour d’autres. Les Néo-Calédoniens vont devoir bientôt se prononcer sur l’avenir de leur île. « En se réappropriant une histoire commune avec ses drames et ses combats, les Néo-Calédoniens vont désormais pouvoir construire une nation commune, affirmeBen Salama. Même si les tensions sont parfois présentes, cela n’empêchera pas l’avenir de se construire.»
En 1988, celles-ci atteignent un point culminant entre Caldoches, descendants des colons européens, et Kanaks, Mélanésiens et premiers habitants de l’île. Depuisplusieurs années, le peuple kanak enchaîne les actions pour la reconnaissance de sa souveraineté.
L’escalade commence en 1984, avec l’assassinat de dix Kanaks par les Caldoches, dont deux frères du leader et président du FLNKS (Front delibération nationale kanak socialiste), Jean-Marie Tjibaou.
Elle culmine en 1988 avec la prise d’otages par les Kanaks de gendarmes françaisà Ouvéa qui, en pleine campagne présidentielle, se solde par la mort de dix-sept indépendantistes et deux militaires. « Les gardiens kanaks des otages ont été les vrais humanistes dans cette affaire, confie Michel Rocard, Premier ministre du gouvernement Mitterrand. Ils pouvaient les tuer alors qu’ils étaient eux-mêmes en train de se faire tirer dessus. Ils ne l’ont pas fait. C’est exemplaire pour toute la suite de l’histoire. »
Michel Rocard va contribuer à l’écrire en permettant la signature des accords de Matignon entre Jacques Lafleur, le leader caldoche du RPCR (Rassemblementpour la Calédonie dans la République), et Jean-Marie Tjibaou. Ben Salama se dit « marqué par la capacité de ces deux grands hommes directement concernés dans leur chair,dans leurs tripes, et aussi Michel Rocard, traumatisé par la guerre en Algérie, qui ont décidé de se détourner du passé pour se tendre la main et construire un avenir commun».
Un avenir qui se dessine aujourd’hui au travers du transfert progressif des compétences aux Kanaks et de la jeune génération à l’image des étudiants témoignant dans le film. « Le drame de la Nouvelle Calédonie aujourd’hui n’est pas politique mais plutôt social, explique le réalisateur.
Une partie des Néo-Calédoniens, notamment les Kanaks, sont totalement exclus du développement. Si le pays ne règle pas ce problème,cela peut être explosif.»
- 21h40*: Toutes les France, Spécial Nouvelle-Calédonie
Ahmed El Keiy propose un talk show sur l'actualité nationale et internationale. Il donne aussi bien la parole à des experts (chercheurs, écrivains, journalistes) qu'aux acteurs de la société civile, permettant ainsi à des personnalités d'ordinaire peu visibles dans les médias d'exprimer leur point de vue.
- 22H35*: Outre-mer en Doc: Nouvelle-Calédonie, un année charnière
- Jeudi 08 Mai 20h45*: Terre Violente
Se déroulant sur un siècle, de 1888 à 1988, cette saga à grand spectacle, adaptée d’un roman de Jacqueline Sénès, retrace la destinée de trois générations de femmes à travers l’histoire mouvementée de la Nouvelle-Calédonie. L’existence de ces héroïnes, tiraillées entre deux cultures, traverse les grands événements qui ont marqué la vie des Kanak et des colons néo-calédoniens.

* Horaire Métropole



Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV / SVOD | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture | Courriers des lecteurs


















Partager ce site




PUB FACEBOOK.png

Facebook
Twitter
https://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngRss
YouTube Chanhttps://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngnel
Instagram