Connectez-vous S'inscrire
Menu
Megazap
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coupe du monde 2022: le personnel du Pays de Galles boycotte le Qatar pour les droits des homosexuels





© Pixabay
© Pixabay

Noel Mooney, capitaine de l’équipe de foot du Pays de Galles, a demandé à la Fifa et à l'UEFA, sans doute trop occupés à jouer aux  jeux casino en ligne, de "réfléchir très profondément à leur conscience" lors du choix des pays hôtes. En effet, la coupe du monde 2022 aura lieu au Qatar, où l’homosexualité est illégale.

Les responsables qatariens ont déclaré que ce serait un "tournoi pour tout le monde".

Après une victoire 1-0 sur l'Ukraine, le Pays de Galles s'est qualifié pour la finale de la Coupe du monde pour la première fois depuis 1958.

La décision de la Fifa d'accueillir le tournoi au Qatar a été largement critiquée, le bilan plus large du pays en matière de droits de l'homme étant également examiné.

L'homosexualité est illégale au Qatar et Amnesty a déclaré que les femmes et les personnes LGBTQ+ (lesbiennes, gays, bisexuelles, trans, intersexuées, queer ou en questionnement) "continuent d'être victimes de discrimination dans la loi et la pratique".

Dans une interview accordée au programme BBC Politics Wales, le directeur général de la Football Association of Wales (FAW), M. Mooney, a déclaré que l'équipe espérait utiliser la Coupe du monde "comme une force pour le bien".

Le directeur général de la FAW, Noel Mooney, dit qu'il ne pense pas que ce soit la "bonne chose" pour l'équipe de boycotter le tournoi

Il a ajouté: "Le consensus entre les nations [européennes] de l'UEFA est de l'utiliser comme plate-forme d'amélioration et c'est vraiment ce que nous avons l'intention de faire.

"Nous sommes impatients de jouer un rôle très actif, du point de vue de la FAW et du gouvernement gallois, dans la diffusion de nos points de vue."

M. Mooney a déclaré qu'il ne pensait pas que c'était la "bonne chose" pour l'équipe de boycotter le tournoi.

Mais il a déclaré que certains de ses amis et membres du personnel de FAW "ne se rendront pas" au Qatar en raison de la position du pays sur les droits des homosexuels.

Il a ajouté: "Ils n'iront pas au tournoi, ce qui est absolument leur droit de le faire.

"La grande, grande majorité des gens ira et comprendra également notre position selon laquelle il s'agit d'une plate-forme pour essayer d'améliorer la vie là-bas et d'avoir un bon dialogue sur des questions telles que les droits de l'homme … et les travailleurs migrants.

"Nous sommes donc impatients de jouer pleinement notre rôle et d'obtenir des éclaircissements sur tous les problèmes en suspens pour les supporters en déplacement."

Certains membres du Rainbow Wall, le groupe officiel de supporters LGBTQ + du Pays de Galles, ont précédemment déclaré qu'ils ne se rendraient pas au Qatar pour soutenir l'équipe.

Mais M. Mooney a déclaré que le mur arc-en-ciel "sera au centre de nos pensées alors que nous planifions cette Coupe du monde".

Les communautés LGBT s'inquiètent de la tenue de la Coupe du monde au Qatar

Le patron de la FAW s'est dit préoccupé par le "sport-washing", l'utilisation du sport par les gouvernements pour détourner l'attention de leurs violations des droits de l'homme


Notez

Rédigé le Vendredi 30 Septembre 2022 à 09:20 |
Ludovic Belzamine
Rédacteur en chef de Megazap.fr En savoir plus sur cet auteur





Nouveau commentaire :
Twitter













Partager ce site






@megazap.fr