Megazap


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Réunion : Les poissons issus des pêches SAPMER et labelisés MSC dans les assiettes des lycéens


Rédigé le Mardi 14 Février 2023 à 08:01 |



A la cantine du lycée Léon Lepervanche du Port, le menu est particulier en ce lundi 13 février. Langoustes et légines issus des pêcheries durables de l’armement SAPMER labelisées MSC sont au menu à la cantine. La Semaine de la Pêche et de l’Aquaculture Responsables vise à sensibiliser le grand public sur l’importance de préserver les océans, les écosystèmes et la biodiversité marine. A cette occasion, les équipes de l’armement SAPMER sont allées à la rencontre des élèves du CAP maritime du Lycée du Port pour une matinée d’échange et une dégustation d’exception en présence des représentantes de MSC France.

Le sujet de la durabilité est ancré dans l’ADN de SAPMER et de ses équipes depuis la création de la société en 1947. Alors pour mettre à l’honneur cette pêche et pour contribuer à la sensibilisation des futurs pêcheurs, l’équipe Sapmer a décidé de mettre langoustes et légines au menu de la cantine du lycée Léon Lepervanche du Port, ce lundi 13 février.

L’enjeu est de présenter les atouts et l’importance de pêcher durablement en faisant goûter le produit de cette pêche. Co-organisée par l’ASC et le MSC, la Semaine de la Pêche et de l’Aquaculture Responsables vise à sensibiliser le grand public sur l’importance de préserver les océans, les écosystèmes et la biodiversité marine : du pêcheur aux consommateurs. Cette 7ème édition, qui a lieu jusqu'au 19 février, regroupe distributeurs, restaurateurs, entreprises de produits de la mer, pêcheurs et producteurs aquacoles pour interpeller le plus grand nombre autour de la protection de l’environnement et d’une production et consommation plus responsables des produits de la mer.

Depuis sa première campagne de pêche, de la langouste au large des îles Saint-Paul et Amsterdam, la Sapmer utilise des techniques de pêche respectueuses de l’écosystème. Comme l’a expliqué Yannick Juillerot, lieutenant, en amont de la dégustation, « nous devons ménager la ressource afin qu’elle se reproduise et évolue convenablement pour que nous puissions continuer à pêcher et à déguster ces produits de la mer ». Les explications ont pu être étoffées par l’équipe de MSC, présente à La Réunion pour cette semaine. « La présence du label MSC sur les produits pêchés durablement est un gage de la préservation de la ressource. C’est important de sensibiliser et d’informer les jeunes qui sont les consommateurs mais aussi pour certains les pêcheurs de demain », explique Marie Lecomte de MSC.

« D’ailleurs, nous sommes particulièrement contents d’être à la Réunion pour cette Semaine importante car l’île compte 3 pêcheries certifiées sur les 13 labellisées nationalement. Cela veut dire que plus de 23% des poissons pêchés durablement en France sont pêchés par des armateurs réunionnais. C'est vraiment important. »  

Effectivement, promouvoir des pratiques vertueuses est essentiel aujourd’hui. « La surexploitation des ressources marines est un sujet majeur mais ça n’est surement pas une fatalité. La durabilité se définit par un équilibre entre les enjeux environnementaux, sociétaux et économiques. Nous disposons de cette expérience chez SAPMER avec une équipe dédiée aux politiques environnementales et des équipages très sensibilisés et expérimentés qui n’hésitent pas à aller au-delà de la réglementation pour améliorer les pratiques. Ce travail de fond a été récompensé par la certification pêche durable de nos 2 pêcheries australes dès 2013 », précise Adrien de Chomereau, PDG de Sapmer.

Selon l'études GlobeScan 2022, sur les attentes des citoyens français en termes de consommation de produits de la mer, 76% des Français affirment que les choix de produits de la mer qu’ils font peuvent contribuer à améliorer la santé des océans. Ce chiffre témoigne de la prise de conscience des citoyens face à la préservation de la biodiversité et de l’impact que peut jouer leur acte d’achat dans la transition écologique. 80% des Français pensent qu’il faut consommer du poisson et des produits de la mer provenant uniquement des sources durables pour sauver les océans. 

« Les citoyens français ont de plus en plus conscience du rôle qu’ils peuvent jouer pour préserver notre planète et les océans. Ils savent que leurs choix de consommation sont déterminants pour réduire leur impact environnemental. » déclare Amélie Navarre, directrice du Marine Stewardship Council (MSC) France. « Nous avons tous un rôle à jouer. Qu’on soit un citoyen, une entreprise, un pêcheur, ou bien encore un éleveur, on peut tous agir – à notre échelle – pour préserver la biodiversité marine. Les enjeux sont colossaux et l’urgence est bel et bien là. Cette 7ème édition de la Semaine de la Pêche et de l’Aquaculture Responsables compte bien le rappeler ! » poursuit-elle. 

Pour accompagner les choix de consommation des Français, les ONG MSC et ASC coorganisent la Semaine de la Pêche et de l’Aquaculture Responsables en février. Un évènement annuel qui vise à informer sur les enjeux de préservation des ressources marines et à partager des moyens d’actions à la portée de tous. Cette année, 56 partenaires (pêcheurs, éleveurs, enseignes de la grande distribution, marques de produits de la mer) rejoignent le mouvement pour sensibiliser les citoyens autour d’objectifs communs : protéger la planète, adopter une consommation responsable de produits de la mer et valoriser l'engagement des acteurs de cette filière.


Notez







Nouveau commentaire :
Twitter















Partager ce site





@megazap.fr