Connectez-vous S'inscrire
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Infos en Bref...


Rédigé le Dimanche 4 Mai 2014 à 09:16 |




1- Media Polynésie racheté par des investisseurs locaux

1185185_560133220715609_1836682709_n
AFP - Une société d'investisseurs locaux, Papyrus, a racheté à Papeete le principal groupe de presse polynésien, a indiqué à l'AFP son président, Dominique Auroy, rachat qui inquiète des journalistes, tant pour la ligne éditoriale que pour l'emploi.

Le groupe Médias Polynésie comprend les deux quotidiens historiques locaux, La Dépêche de Tahiti et Les Nouvelles de Tahiti, plusieurs magazines, deux radios sous licence, NRJ et Rires & Chansons, une société d'événementiel, et une régie publicitaire. Il compte 170 salariés.
Médias Polynésie avait été racheté au groupe Hersant Polynésie par d'autres investisseurs locaux en 2012. La légalité de cette vente est cependant contestée par Marc Collins, le gérant de l'une des trois sociétés qui détenait le groupe avant ce rachat.
Plusieurs journalistes ont exprimé leurs craintes sur de possibles licenciements. Ils estiment aussi que ce rachat par des investisseurs proches de Gaston Flosse va infléchir la ligne éditoriale en faveur du pouvoir. Certains des actionnaires précédents étaient au contraire des proches du leader d'opposition Oscar Temaru.
Les difficultés financières du groupe ont été amplifiées par la concurrence de Tahiti-Infos, un site d'informations qui publie aussi un quotidien gratuit depuis un mois, dans un marché publicitaire en récession.
Dominique Auroy n'a "exclu aucune possibilité" à propos du quotidien Les Nouvelles de Tahiti, qui connaît selon lui "un déficit continu depuis sept ans" : le maintien ou la suppression de la publication quotidienne, la transformation en hebdomadaire ou en mensuel, ou encore le passage à une version électronique.
Dominique Auroy est présent dans des secteurs d'activité variés en Polynésie et en Afrique. Il avait déjà investi dans les sociétés Paradise Télévision et Vaka Télévision, deux réseaux de télévision payantes diffusés sur Internet, à destination de l'outre-mer et de l'Afrique.
2- Jean-Yves Charlier, PDG de SFR rassure les employés

SFR-2
Jean-Yves Charlier, PDG de SFR a éffectué cette semaine, un passage à la Réunion où il a rencontré les représentants locaux de l'opérateur et a eu un entretien avec les salariés. Il aurait tenté de les rassurer et aurait semble t-il réussi. Les représentants locaux se sont dits satisfaits. "Il nous a apporté plus de garanties, notamment sur l'emploi", a indiqué Didier Bernard, le représentant de la CGTR.
Pour rappel, le rachat de SFR par Numéricable le 5 avril, cristallise les tensions. Les salariés réunionnais se posent des questions sur leur avenir.
Réunis le 14 avril dernier, ils réclamaient plus de transparence et de garantie sur le sort de leurs emplois. Le groupe Numéricable possèdant trois opérateurs téléphoniques et internet à la Réunion, SFR, Only et iZi, il serait ainsi en situation de monopole.
Jean-Yves Charlier a ainsi rassuré. Les équipes ne seraient impactées, au moins pendant 36 mois, dès la mise en place effective du nouveau groupe.
3- VIVA TV arrive discrètement sur Canalsat

viva
Les abonnés au bouquet Canal+/Canalsat Madagascar (et aussi à la Réunion) ne sont peut-être pas au courant, mais une nouvelle chaîne est disponible depuis cette semaine sur le Canal 78, son nom: VIVA TV.
Cette chaîne est une chaîne grand public de divertissement mais aussi d’information, elle met principalement en avant des productions locales.



Notez

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV / SVOD | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture | Société | Megasports | GRAND RAID


















Partager ce site





PUB FACEBOOK.png