Connectez-vous S'inscrire
Megazap
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Infos en Bref...


Rédigé le Dimanche 9 Mars 2014 à 10:18 |




1- Débats municipales, du 10 au 21 Mars sur ATV
Du 10 au 21 mars, Katleen Bilas-Coppet et Hermann Rose-Elie présenteront à 20h sur ATV, les candidats aux Elections Municipales 2014.
Voici la liste des communes pour les entretiens Municipales 2014:
Lundi 10 : Grand-Rivière –Prêcheur – Ajoupa Bouillon – Morne-Rouge
Mardi 11 : Lorrain- Trinité-Basse-Pointe-Marigot
Mercredi 12 : Robert – Vauclin- François
Jeudi 13 : Sainte-Marie- Fond Saint-Denis – Macouba
Vendredi 14 : Trois-Ilets – Anse d’Arlets – Diamant
Samedi 15 : Sainte-Anne- Marin- Morne-Vert
Lundi 17 : Rivière-Pilote – Sainte-Luce- Gros-Morne
Mardi 18 : Carbet- Bellefontaine-Saint-Pierre
Mercredi 19 : Schœlcher-Case-Pilote-Saint-Pierre
Jeudi 20 : Saint-Esprit – Ducos – Rivière-Salée
Vendredi 21 : Fort de France- Lamentin
2- Réaction d'Eric Jalton à la décision à la décision de la cour d'appel

201104~1
"Le 13 janvier 2014, dans son émission politique télévisée du journal de 19h30, intitulée « Le scanner », Monsieur Eric Stimpfling, journaliste à Guadeloupe 1ère, établissait un classement de la Ville des Abymes sur des bases erronées, en indiquant que j’étais classé avant-dernier en Guadeloupe par rapport à la mauvaise gestion de la mandature écoulée.
Après plusieurs tentatives amiables vaines, suite auxquelles la hiérarchie de Monsieur Stimpfling m’indiquait pourtant rétablir la vérité, après leur avoir fait la démonstration du caractère erroné des chiffres et critères Stimpfling, j’ai dû me résoudre à saisir la justice.
Le 14 février 2014, le Président du Tribunal de Grande Instance de Pointe-à-Pitre, condamnait sévèrement Monsieur Eric Stimpfling et Guadeloupe 1ère et notait: «C’est avec justesse que la commune des Abymes fait observer que les éléments chiffrés concernant le nombre de saisines de la Chambre Régionale des Comptes, l’évolution démographique et le nombre de décisions du tribunal administratif, communiqués par Monsieur Stimpfling à une heure de grande écoute et à l’approche de l’ouverture de la campagne électorale, sont faux. »
Le Tribunal ordonnait le retrait des fausses infirmations et m’accordait un droit de réponse ; le tout sous astreinte de 1000 euros par jour de retard.
Guadeloupe 1ère et Eric Stimpfling, qui pourtant ont un devoir d’information, ne communiquaient absolument pas cette condamnation et interjetait appel.Par ordonnance en date du 28 février 2014, Monsieur le Président de la Cour d’Appel de Basse-Terre, rejetait la demande aux fins de suspension provisoire de Guadeloupe 1ère.
Ici encore, Guadeloupe 1ère et Eric Stimpfling, ne communiquaient nullement sur cette seconde condamnation.
Par arrêt de ce jour, soit du 6 mars 2014, la Cour d’Appel de Basse-Terre, infirme la décision de première instance, en prononçant la nullité de l’assignation pour des considérations exclusivement de pure forme.
La Cour indique à cet égard, qu’à titre personnel et en qualité de représentant de la majorité, les propos de Monsieur Stimpfling, sont susceptibles de constituer un trouble, qui là encore n’est pas retenu pour des questions de pure forme.
Dans le journal télévisé de ce jour à 19h30, force est de constater que subitement Guadeloupe 1ère et Monsieur Eric Stimpfling, ont retrouvé l’envie de communiquer sur cette affaire à une heure de grande écoute et cela, dès lors que la décision leur est favorable.
Il ne peut échapper à personne qu’il existe une véritable volonté de la part de Guadeloupe 1ère et d’Eric Stimpfling, de nuire à ma candidature aux élections municipales.Aussi, et devant cette volonté clairement affichée, j’ai pris la décision d’une part de former un pourvoi en cassation afin que ces divergences d’appréciation entre les juridictions de Guadeloupe, soient tranchées par la Cour de Cassation, mais aussi et surtout d’enclencher une procédure pénale en diffamation à l’encontre de Monsieur Eric Stimpfling et de Guadeloupe 1ère.
De même le Conseil supérieur de l’Audiovisuel sera saisi des agissements partisans de Guadeloupe 1ère et de Monsieur Eric Stimpfling quant au traitement de l’information outre l’ensemble des autorités de la République.
J’invite clairement Guadeloupe 1ère et Monsieur Stimpfling à prendre la mesure des enjeux d’une telle affaire au regard du risque que leur attitude fait peser sur la légalité des élections à venir aux Abymes et plus généralement en Guadeloupe, mon préjudice personnel étant grandissant de jour en jour.
Je m’emploierai résolument, et parce qu’on vit dans un pays démocratique où tout n’est pas possible à faire triompher la vérité dans cette affaire, c’est tout le sens de la demande qui va être portée vers la justice pénale de notre pays".



Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV | Nationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture














Partager ce site




Facebook
Twitter
https://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngRss
YouTube Chanhttps://www.megazap.fr/_images/services_web2/set7/instagram.pngnel
Instagram