Megazap




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Festival La 1ère : Le pôle Outre-mer de France Télévisions présente Achille Mbembe et Patrick Chamoiseau réunis pour une conférence à Marseille





© Guillaume Saix
© Guillaume Saix
À l'occasion du Festival La 1ère qui aura lieu du 30 mai au 2 juin, à la Friche la Belle de Mai (Marseille), le pôle Outre-mer de France Télévisions présente Achille Mbembe et Patrick Chamoiseau réunis pour une conférence  à Marseille qui se tiendra le jeudi 30 mai à partir de 18h00 sur La1ere.fr (Horaire Métropole, ndlr).

Bien des menaces couvent au-dessus de notre société : guerre des convictions, guerre des identités, guerres de sexes, guerres de civilisation…Dans ce monde en ébullition, où les affrontements et la violence menacent l'idéal du « Tout-monde » d'Édouard Glissant, comment pouvons-nous affronter ces dangers sur notre lien social désormais déchiré ?
Ensemble, réimaginons le « Tout-monde », réaffirmons l'utopie, l'hospitalité et la fraternité, pour créer un monde interconnecté et harmonieux. Affrontons cet enjeu critique avec deux éminents penseurs du XXIe siècle.

L'historien, politologue camerounais Achille Mbembe confrontera ses idées à celles de l'écrivain martiniquais Patrick Chamoiseau, dans un riche dialogue où la poésie rencontre la politique, inspiré par l'héritage intellectuel d'Édouard Glissant. Cette rencontre, animée par la journaliste Marijosé Alie, sera diffusée en direct sur La1ere.fr, la plateforme numérique Outre-mer de France Télévisions.

En savoir plus sur Achille Mbembe et Patrick Chamoiseau

Achille Mbembe est directeur de la Fondation de l'innovation pour la démocratie, professeur d'histoire et de sciences politiques ainsi que chercheur au Wits Institute for Social and Economic Research (WISER) à l'Université de Witwatersrand (Johannesburg).

Professeur invité au sein de l'Université de Harvard et auteur d'un grand nombre d'ouvrages, notamment sur le thème des modes de pensée et de fonctionnement de l’Afrique décolonisée, comme Sortir de la grande nuit, Critique de la raison nègre, Politiques de l’inimitié ou encore De la postcolonie, il est lauréat du prix Ernst-Bloch en 2018 et du prix Holberg en 2024.

Achille Mbembe est considéré comme l’une des grandes voix intellectuelles du continent africain. Au-delà de ses travaux majeurs sur la violence coloniale et celle des systèmes politiques qui lui ont succédé, il a construit une œuvre monde, qui nous aide à penser comment faire place au commun.

Mais son œuvre d’intellectuel est loin de ne concerner que le continent africain. Dans Politiques de l’inimitié, Brutalisme ou encore La Communauté terrestre, c’est bien le devenir du monde, du « Tout-monde » cher à Édouard Glissant, qu’Achille Mbembe s’attache à penser. Face aux crises démocratiques, écologiques, aux violences économiques, il défend inlassablement la nécessité du commun.

Patrick Chamoiseau est l’un des écrivains majeurs de la Caraïbe. Lorsqu’il signe en 1989 avec Jean Bernabé et Raphaël Confiant, deux autres grands noms de la littérature caribéenne, un Éloge de la créolité, c’est un véritable coup de tonnerre qui s’abat sur les Antilles. Ce livre s’inspire des théories de la Négritude développée par Léopold Sédar Senghor et Aimé Césaire, tout en allant plus loin en revendiquant une identité antillaise.

En 1986, il publie son premier roman, Chronique des sept misères, qui remporte le prix Kléber-Haedens, ainsi que celui de l’île Maurice. En 1992, il obtient le prix Goncourt pour son roman Texaco.

Considéré comme l’inventeur d’un nouveau style linguistique basé sur la pluralité linguistique, maintes fois récompensé, cet écrivain engagé a œuvré pour la reconnaissance de l’esclavage comme crime contre l’humanité, s’est essayé à tous les genres, de l’essai au théâtre en passant par le roman, le scénario de film ou la littérature jeunesse.

Dans son roman L’Empreinte à Crusoé, Patrick Chamoiseau continue son combat pour la mémoire de l’esclavage, en s’attaquant à l’une des plus grandes figures littéraires du XVIIIe siècle, âge d’or de la traite négrière.

Dans les années 2000, il cosigne avec Edouard Glissant plusieurs tribunes inspirées par l'actualité. Pour les deux auteurs, c'est le monde et ses évolutions - c'est à dire ce que Glissant thématise sous le concept de "Tout-Monde" - qu'il s'agit de repenser, entre mondialisation économique, capitalisme appauvrissant et créolisation des cultures.

En 2013, il signe Césaire, Perse, Glissant. Les liaisons magnétiques (Philippe Rey), un essai dans lequel il rassemble trois des plus grands poètes de tous les siècles, tous les trois nés dans les Antilles. Dans La Matière de l’absence, Patrick Chamoiseau évoque l’expérience universelle du deuil d’un être cher.

En mai 2017, il publie Frères migrants qui rend compte de l’urgence d’un monde où la décence et l’humanité se font rare. Il coordonne en 2018 un recueil, Osons la fraternité !, en compagnie de Michel Le Bris, dans lequel une trentaine d’auteurs prennent la plume et s’engagent pour un accueil humain des migrants. En 2022 paraît un nouveau recueil, Refusons l’inhumain !. Prix Marguerite-Yourcenar 2023 pour l'ensemble de son œuvre.

Rédigé le Mercredi 15 Mai 2024 à 10:18 | modifié le Mercredi 15 Mai 2024 - 12:17


Notez






Nouveau commentaire :
Twitter

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV / SVOD | Nationale | Technologie | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap | Partenariat | Internationale | Culture | Société | Megasports | GRAND RAID | Interview | Cinéma








Facebook
Inscription à la newsletter