Megazap


Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un centre de ressources de cybersécurité en Nouvelle-Calédonie





Des représentants institutionnels et des acteurs des secteurs publics et privés se sont réunis jeudis 15 décembre à la Station N à l’invitation de Christopher Gygès, membre du gouvernement chargé de l’économie numérique et de Vaimu’a Muliava, chargé de la modernisation de l’action publique, de la transition numérique et des relations avec les collectivités d’Outre-mer du Pacifique en lien avec le président du gouvernement, afin de découvrir le projet de création d’un centre de ressources de cybersécurité en Nouvelle- Calédonie.

Cette structure à vocation régionale aura pour mission de centraliser et de référencer toutes les initiatives et les acteurs œuvrant pour le développement de la cybersécurité. Le projet est piloté par la Nouvelle-Calédonie en relation avec l’État et l’Agence de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI), via sa direction du Numérique et de la modernisation (DINUM).

Le nombre de cyberattaques ne cesse d’augmenter, tout comme leur niveau de sophistication. En 2021, la plateforme d’aide aux victimes de cybercriminalité, cybermalveillance.gouv.fr, a enregistré par exemple une hausse de 65 % des demandes d’assistance en ligne. Dans son « Panorama de la menace informatique » publié l’année dernière, l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) constate quant à elle, une hausse de 37 % des intrusions avérées dans des systèmes d’information.

Les acteurs malveillants n’épargnent aucune structure et portent atteinte aussi bien à des entreprises, à des administrations qu’à des services de santé. Ils ont des finalités diverses : gains financiers, espionnage, déstabilisation, sabotage, etc., avec de lourdes conséquences à la clé.

La Nouvelle-Calédonie ne fait pas exception et doit elle-aussi faire face à ce phénomène, dont les exemples se multiplient. Les questions de cybersécurité sont donc devenues un enjeu majeur pour les économies et les territoires. C’est pourquoi le gouvernement souhaite mettre en place de manière coordonnée, des outils afin de protéger efficacement ces systèmes d’information.

S’inscrivant dans le plan France Relance, mis en place par l’État et son volet cybersécurité, la Nouvelle-Calédonie, via sa direction du Numérique et de la modernisation (DINUM), a le projet de créer un centre de ressources de cybersécurité à vocation régionale, en relation avec l’ANSSI.

Cette structure fédératrice aura pour vocation de référencer tous les acteurs concernés et de sensibiliser à la cybermalveillance en lien avec les institutions, les partenaires privés et les associations, mais aussi de centraliser les indicateurs relatifs à la cybersécurité à titre d’observatoire.

Le centre de ressources aura également pour mission d’assurer un conseil et de développer la mise en relation des victimes de cybercriminalité avec les entreprises locales compétentes pour les aider dans leurs démarches ou leur fournir les informations nécessaires sur les poursuites juridictionnelles. Il devra également faire le lien avec l’ANSSI et le Centre gouvernemental de veille, d’alerte et de réponse aux attaques informatiques (CERT-FR) et développer la communauté cyber dans le Pacifique francophone.


Notez

Rédigé le Jeudi 15 Décembre 2022 à 09:16 |





Nouveau commentaire :
Twitter















Partager ce site





@megazap.fr