Connectez-vous S'inscrire
Menu



Toute l'actualité média en Outre-Mer




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable


Partager

La Doña: Entretien avec Aracely Arámbula

Samedi 17 Juin 2017 - 15:50

Aracely Arámbula, l’actrice principale du « Prix du Pardon » et de « La Patrona » nous a fait l’honneur de nous accorder une interview et de répondre aux questions d'Outre-Mer 1ère. Elle est actuellement à l’affiche de la série « La Doña » diffusée du lundi au vendredi à 17h50 sur Martinique 1ère.


La Doña: Entretien avec Aracely Arámbula
La Doña: Entretien avec Aracely Arámbula
Aracely Arámbula, l’actrice principale du « Prix du Pardon » et de « La Patrona » nous a fait l’honneur d'accorder une interview et de répondre aux questions d'Outre-Mer 1ère. Elle est actuellement à l’affiche de la série « La Doña » diffusée du lundi au vendredi à 17h50 sur les chaînes 1ère.

Que pourriez-vous nous dire sur votre personnage dans « La Doňa » ? Quel type d’héroïne est-elle ?

Mon personnage s’appelle Altagracia Sandoval et elle est « La Doña ». Elle est l’héroïne de cette télénovela. C’est un des personnages préférés de ma carrière. Altagracia est une femme qui a vécu beaucoup d’épreuves difficiles au cours de sa vie. Elle a beaucoup souffert par le passé. Ce qui a fait d’elle une femme dure, mais en réalité, elle n’est pas la méchante de l’histoire. Vous le découvrirez au fil de la série. Un peu de patience...

Vous avez travaillé avec des acteurs de renom tels que David Chocarro et Danna Paola. Quelle était votre relation avec eux ?

J’ai eu une très bonne relation de travail avec eux, ce sont de très bons partenaires de jeu. Nous formons un trio aussi bien à l’écran que sur les plateaux. Nous avons eu de nombreux moments de partage mais également beaucoup de fous rire !

Pourriez-vous nous expliquer ce qui différencie « La Doña » des deux autres séries  (NDLR « La Patrona » et « Le Prix du Pardon ») dans lesquelles vous avez également incarné l’héroïne principale ? Quel rôle avez-vous préféré interpréter ?

Ce sont 3 histoires totalement différentes à mon sens. « La Patrona » a été une série très importante pour moi et je me réjouis qu’elle ait été diffusée en France, tout comme « Le Prix du pardon ». Ces 2 séries mettent en scène, à leur manière des drames, et des héroïnes qui souffrent beaucoup. Dans « La Doňa », Altagracia Sandoval est une femme très forte.

Elle a subi un viol lorsqu’elle était plus jeune et ne cessera de vouloir se venger des auteurs de ce crime. Cette série raconte aussi l’histoire d’un triangle amoureux, entre Altagracia, sa fille (Monica) et le héros (Saul). Ce qui m’a plu dans « La Doña », c’est que l’histoire est ancrée dans la réalité de notre monde.


Pour ce qui est de mon rôle préféré, sincèrement, j’ai aimé toutes les télénovelas dans lesquelles j’ai joué. Il m’est très difficile de choisir !

Avez-vous des anecdotes de tournage à nous raconter ?


Il y en a tellement ! Je ne me rappelle pas de moments précis, mais je peux vous dire que c’est une série que j’ai eu beaucoup de plaisir à jouer et dont je garde d’excellents souvenirs, notamment avec mes partenaires de jeu.


Dans « La Doňa » vous interprétez, une nouvelle fois, la chanson principale du générique. Avez-vous d’autres projets musicaux à venir ?

J’avais des projets musicaux que j’ai dû mettre de côté par la suite car j’étais très prise entre les telenovelas et le théâtre. Mais oui, actuellement nous sommes en train de préparer un projet musical. Je compte sincèrement continuer dans ce milieu, mais je ne peux m’y investir qu’en parallèle des différents tournages de novelas. C’est une organisation à trouver ! C’est déjà une réelle satisfaction pour moi d’avoir pu chanter les chansons principales de « Las vías del amor », « La Patrona », « Le Prix du pardon » et « La Doña ». Ce sont de très beaux titres.

Comment expliquez-vous le succès de « La Doña » dans le monde ? A qui souhaitez-vous le dédier ?

Sincèrement, c’est une grande surprise ! On ne s’y attendait pas du tout. Mais il est vrai que nous avons travaillé avec tellement d’espoir et d’émotions pour que ce projet puisse toucher le cœur des gens. Je suis vraiment très émue de voir que la série a connu de beaux succès dans les nombreux pays où elle été diffusée.

C’est un projet que j’ai réalisé avec tout mon cœur et que je dédierais à mes enfants : Daniel et Miguel.


Vous avez récemment lancé votre propre ligne de Cosmétiques  « Mimika by Aracely Arámbula ». Sera-t-elle lancée en France prochainement ? 

Je l’espère ! J’ai beaucoup de fans français qui me suivent sur les réseaux sociaux et je ne cesse d’avoir des demandes de leur part. La France est un pays tellement magnifique ! J’adorerais que ma ligne de cosmétiques y soit lancée, ça me donnerait l’occasion d'y venir plus souvent ! (rires)



Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







Soumettre un article


News


Inscription à la newsletter