Connectez-vous S'inscrire
Menu





Toute l'actualité média en Outre-Mer



Facebook
Twitter
Google+
Instagram
YouTube Channel

Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable


Partager

« Une vie Réunionnaise » de retour pour une nouvelle saison sur Réunion 1ère

Dimanche 19 novembre 21h45 sur Réunion 1ère



Jean-Louis Prianon
Jean-Louis Prianon
« Une vie Réunionnaise » est de retour pour une nouvelle saison sur Réunion 1ère.

Le 1er numéro de cette nouvelle saison de la collection « Une vie réunionnaise » est consacré au champion de course à pied, ex-athlète de haut niveau, et chevalier de la Légion d’honneur pour son investissement dans la réinsertion des jeunes.

Un documentaire inédit made in Réunion1ère … à ne pas manquer !

 

À la fois grand sportif et acteur social, Jean-Louis PRIANON a su forcer son destin, comme il le dit lui-même. Témoin, à l'âge de 6 ans, de la disparition tragique de son père, il grandit dans une famille nombreuse. Sa mère, femme de ménage, va assumer seule l’éducation de ses sept enfants."J'aurais pu devenir un homme aigri mais j'ai tout fait pour avoir une revanche positive sur mon destin", explique-t-il.

Son destin c'est d'abord celui des stades et de la course. Entouré de mentors, de figures paternelles qui lui manquent, le jeune Jean-Louis remporte sa première médaille nationale à l'âge de 17 ans. Il est le premier licencié Réunionnais à monter sur un podium métropolitain. "J’ai eu le déclic. On se disait que les métropolitains faisaient toujours mieux que nous. Il a fallu qu’un premier Réunionnais ait une médaille, c’était moi en 1977 ", se souvient-il.  Le début d'une longue carrière de haut niveau qui l'emmènera jusqu'aux jeux olympiques de Séoul en 1988. Il en ressortira avec une 4 ème place inespérée.

Cette première vie de sportif de haut niveau s'achève en 1993 mais une deuxième débute alors.  Définitivement de retour sur son île en 1996, Jean- Louis Prianon use de son énergie et de son image de champion dans différentes actions sociales liées à la prévention contre la drogue et la délinquance. "Mon papa est mort dans des circonstances dramatiques. J’en garde un dégoût certain pour l’injustice. C’est évident. Mes combats d’aujourd’hui contre l’alcool, la violence ou la délinquance sont forcément liés à ce qui s’est passé", explique-t-il.

Aujourd'hui, après avoir parcouru 201 600 kilomètre de courses, le fondeur social a pris sa retraite sportive mais continue d'arpenter les pistes et les routes de la Réunion, tout comme les quartiers de l'île.


Jeudi 16 Novembre 2017 - 08:03

Notez




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Actualités | Communiqué de Presse | Forum | TV | Nationale / Internationale | TECHNOLOGIE | Tarifs annonceurs | Infos Com | Musique | Éssentiel 4G | Présidentielle 2017 | Presse | Radio | Divers | Évènements | Mentions légales | Info Megazap




Inscription à la newsletter