Connectez-vous S'inscrire
Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable


Partager

Migline Paroumanou, Plasticienne, lauréate du Concours Ateliers d'Art de France pour La Réunion


Fort du succès de ce concours lancé en 2012, Ateliers d’Art de France met en exergue les talents des métiers d’art de nos régions, pour la sixième année consécutive. Migline Paroumanou a été nommé lauréate de La Réunion.


© DR
© DR
Avec Féy Fig , comme avec la plupart de ses oeuvres, Migline Paroumanou explore le lien à son île natale. Pour cette plasticienne d’origine réunionnaise, descendante d’engagés indiens, l’identité est inséparable de la création.

Quel que soit le support ou le matériau mis en oeuvre, verre, bambou, photos, objets rituels…, son travail ne cesse d’interroger la mémoire, l’ancestralité ou la condition féminine. En 2012, elle participe à une résidence à Gorée sur le thème de l’esclavage.

Auprès de l’artiste Jack Ben-Thi, elle conçoit des oeuvres monumentales pour l’espace public… Autant d’installations qui lui assurent, par validation des acquis, un diplôme de l’École nationale d’Art de la Réunion.

Sa rencontre avec la terre est vécue comme une « révélation ». Elle tente une première expérience de moulage sur un objet emblématique réunionnais : la boîte de conserve de lait pour enfant. Chaque famille créole désargentée la reconvertissant ensuite en gobelet. « En faire un moulage en porcelaine était une façon d’effacer la honte liée à cet objet de peu », explique Migline Paroumanou.

Dans la culture hindou, la feuille de banane est toutefois plus noble, parce que sacralisée par sa fonction : utilisée pour recevoir les offrandes lors des rituels hindous, elle fait aussi office d’assiette lors de repas de cérémonie. « J’ai voulu valoriser cette plante magnifique et son rôle dans nos traditions.

La transformer en véritable assiette lui donne un statut ». Dans Féy Fig , la technique du moulage permet de restituer le mouvement de la feuille et ses ondulations autour de sa large rainure centrale. Un émail d’un vert-bleu brillant, entre gris et céladon, lui rend sa couleur émeraude légèrement translucide.

« Veloutée et légère, Féy Fig a séduit les Réunionnais qui découvrent enfin la beauté de leur feuille de banane utilisée au quotidien. J’aimerais qu’elle soit présente sur la table de chacun ». Car aussi réaliste soit-elle, Féy Fig n’a rien de folklorique. Son minimalisme, sa pureté graphique naturelle en font une pièce « qui parle d’elle-même, sans ajout ». 

Découvrez la pièce lauréate au sein de l’exposition des pièces sélectionnées pour La Réunion jusqu’au 17 juin au Kerveguen, rue de la Gendarmerie - 97410 Saint-Pierre

Horaires d'ouverture : du mardi au samedi de 13h à 18h

Vendredi 16 Juin 2017 - 09:07

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter








Soumettre un article


News


Inscription à la newsletter