Connectez-vous S'inscrire
Menu



Toute l'actualité média en Outre-Mer




Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable


Partager

L'autorité de la concurrence donne son feu vert au rachat d'Antenne Réunion par Océinde (Zeop)

Mardi 21 Mars 2017 - 08:01


Antenne Réunion
Antenne Réunion
L'autorité de la concurrence a autorisé le groupe Océinde (Zeop), intégralement détenu par la famille Goulamaly, à prendre le contrôle exclusif d'Antenne Réunion.

L’opération, formalisée par un contrat de cession de titres en date du 3 novembre 2016, consiste dans l’acquisition par Océinde de 100 % du capital et des droits de vote d’ASDL (société qui détient le contrôle exclusif de la société Antenne Réunion Télévision).

​L'Autorité de la concurrence considère que l’opération n’entraînera pas de chevauchement d’activités entre les parties et, partant, ne générera pas d’effets horizontaux.

​Bien que certains opérateurs concurrents ont fait valoir que l’acquisition envisagée pourrait ainsi permettre au groupe Océinde de limiter la diffusion de la chaîne Antenne Réunion aux offres de Zeop au détriment des autres diffuseurs. L'autorité annonce que ce scenario de risque concurrentiel n’apparaît cependant pas crédible.

​De plus selon l'autorité, la majorité des opérateurs concurrents d’Océinde sur les marchés des télécommunications sont également actifs dans le secteur de la télévision: le groupe Orange édite ainsi les chaînes payantes OCS.

Le groupe SFR vient pour sa part d’annoncer l’acquisition du contrôle exclusif du groupe NextRadioTV (qui édite notamment les chaînes BFM TV et SFR Sports).

Enfin Canal+ International (Ex-Canal+ Overseas), qui a acquis en 2014 le contrôle exclusif de l’opérateur Mediaserv, appartient au groupe Canal Plus, qui édite de nombreuses chaînes payantes (dont les chaînes Canal+) et les chaînes gratuites C8 et CStar.

Les principaux concurrents d’Océinde disposent donc également de contenus télévisuels propres, susceptibles de garantir l’attractivité de leurs offres de détails auprès des clients finals. Dès lors une stratégie de restriction d’accès à la chaîne Antenne Réunion est peu susceptible d’avoir un impact sur les parcs d’abonnés des opérateurs concurrents.

Par conséquent, elle donne son feu vert à l'opération car celle-ci n’est pas de nature à porter atteinte à la concurrence sur les marchés de la télévision et des télécommunications.

Notez
Rédacteur en chef de Megazap.fr En savoir plus sur cet auteur



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter







Soumettre un article


News


Inscription à la newsletter