Connectez-vous S'inscrire
Menu
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable


Partager

L'Outre-Mer à l'honneur sur Public Sénat



Pendant tout les vacances, La chaîne Public Sénat programmera jusqu'au 15 Août, des documentaires et fictions autour de la thématique "Territoire d'Outre-Mer".

​Au programme

Les couleurs de la République (Documentaire)

Lundi 31 juillet 22h00 (Horaire Métropole)

Croisant images d’archives, témoignages d’élus et de spécialistes de la diversité, ce documentaire s’intéresse à la place des Français originaires d’Outre-mer ou des anciennes colonies au sein de la vie politique française.

À travers le parcours et le témoignage de divers élus, nous tenterons de comprendre par quels moyens ils ont accédé à la vie politique. Le film questionne l’évolution de la diversité dans le monde politique à travers le temps. La France n’auraitelle pas laissé plus facilement l’accès au pouvoir aux minorités ethniques par le passé ?

Rediffusions

• Mercredi 26 juillet à 18h30
• Lundi 31 juillet à 22h
• Jeudi 3 août à 7h
• Dimanche 6 août à 18h
• Lundi 7 août à 18h30
• Mercredi 16 août à 7h
• Jeudi 17 août à 22h
• Jeudi 24 août à 18h30

Aimé Césaire, le prix de la liberté

Mardi 1er Août 22h00

Avec : Alex Descas (Aimé Césaire) - Annie Milon (Suzanne Césaire) - Alex Ogou (Léopold Sédar Senghor) - Alex Martin (Léon-Gontran Damas)


Aimé Césaire, né en 1913 à Basse-Pointe, rejoint Paris dans l’entre-deux-guerres pour y faire ses études. C’est à cette époque que le jeune Antillais comprend l’importance de parler d’une conscience noire et d’un nationalisme culturel qui unit les hommes. Puis l’écrivain, inventeur du concept de «négritude», rejoint son île aux prémices du conflit mondial pour y enseigner les lettres.

A la fin de la guerre, porté par l’espoir d’un changement, Césaire, fervent anticolonialiste, est happé par la politique et devient député du Parti communiste avant de fonder le Parti progressiste martiniquais (PPM). Il conservera son mandat jusqu’en 1993.

A travers des séquences de fiction et des images d’archives, retour sur le parcours paradoxal de Césaire, entre l’engagement visionnaire humaniste du poète et le combat difficile du politicien.

Rediffusions

• Mardi 1er août à 22h
• Vendredi 4 août à 7h
• Lundi 14 août à 7h
• Mercredi 16 août à 22h

Les enfants de la Réunion: un scandale d'état oublié

Mercredi 2 Août 22h00

Un film de Clémence de la Robertie Réalisation Guénola Gazeau et Pierre Lascar Production Flair production, en association avec France Télévisions 2017

Entre 1963 et 1981, plus de deux mille enfants réunionnais ont été transférés en métropole, dans des départements dépeuplés. Une migration forcée qui a brisé des familles, déracinant des fratries de leur pays natal, leur volant au passage leur identité. Une politique migratoire lancée par Michel Debré, alors député de l’île de la Réunion.

On promettait aux parents une vie meilleure pour leurs enfants, des études, une situation, mais la réalité fut tout autre, et, surtout, les petits Réunionnais n’ont jamais revu leurs familles ni leur île.

Le 18 février 2016, la ministre de l’Outre-mer George Pau-Langevin a créé une commission d’information et de recherche sur « les Enfants de la Creuse », Aujourd’hui, ces enfants devenus adultes cherchent à remonter le fil de leur histoire.

Rediffusions

• Jeudi 27 juillet à 18h30
• Mercredi 2 août à 22h
• Mardi 8 août à 18h30
• Samedi 12 août à 22h
• Dimanche 13 août à 9h
• Jeudi 17 août à 7h
• Vendredi 25 août à 18h30
• Jeudi 31 août à 18h30

Paradis amers (Documentaire)

Jeudi 3 Août 22h00

Avec Solal Forte, Isabelle Gélinas, Thomas Jouannet

Hugo, un adolescent ouvre les yeux sur le monde que les adultes lui préparent, un monde qu’il refuse de subir et dont il veut être l’acteur. C’est un regard, grâce au contraste entre Mayotte et la Métropole, sur un quotidien que nous ne voyons plus à force de le vivre.

Hugo découvre Mayotte, la vie des quartiers, la vie des « expats » dont ses parents et lui font désormais partie, l’expérience de la différence vécue par un Blanc dans une société noire, Mahoraise, plus proche de l’Afrique que de la France, l’apprentissage de l’amour à travers Zaïnaba, élève de sa classe avec qui il va découvrir Mayotte, sa culture et ses racines, jusqu’à la redécouverte de la vie en Métropole et la naissance d’une conscience sociale et politique.

Hugo, en pleine rébellion a donc décidé de prendre la vie à bras le corps en tentant de conserver son idéal dans l’instant : refuser la surconsommation, la publicité abusive, l’inutile et le futile pour « être un homme libre »…

Rediffusions

• Lundi 31 juillet à 7h
• Jeudi 3 août à 22h
• Lundi 14 août à 22h
• Vendredi 18 août à 7h

 

Nouvelle-Calédonie: Une justice entre deux mondes

Samedi 12 Août 22h00

Un film d’Eric Beauducel Produit par EKLA production En association avec France Télévisions et Nouvelle Calédonie Première  2013

« Une justice entre deux mondes » suit pour la première fois en Nouvelle-Calédonie, le quotidien des magistrats impliqués depuis des années dans une juridiction sans équivalent dans le monde.

En assistant pour la première fois à des audiences coutumières à Nouméa, en suivant un juge lors de ses auditions itinérantes dans les tribus kanaks, ce film part à la découverte d’une réalité judiciaire où cohabitent deux mondes qui, ailleurs, ne se rencontrent jamais.

Rediffusions

• Lundi 24 juillet à 18h30
• Mercredi 2 août à 7h
• Mercredi 9 août à 18h30
• Samedi 12 août à 23h
• Dimanche 13 août à 10h
• Mardi 15 août à 7h
• Mardi 22 août à 18h30
• Mercredi 30 août à 18h30

 

Bumidom, des français venus d'Outre-Mer

Mardi 15 Août 22h00

Un film de Jackie Bastide Produit par Temps Noir Productions, En association avec France Télévisions 2010

Au début des années 1960, la Guadeloupe, la Martinique et la Réunion sont en crise : le chômage plonge toute une partie de la population dans la misère, la démographie galopante menace les îles de surpopulation, les mouvements indépendantistes fleurissent.

La jeunesse est en ébullition et la révolte couve. Pour faire baisser la pression, le gouvernement trouve une solution : le Bumidom, une société d’Etat censée vider les colonies de son péril jeune et combler ainsi le manque de main d’oeuvre en métropole. Il propose un aller simple, un logement et un emploi aux jeunes Antillais et Réunionnais en échange de leur départ.

Croyant à cette promesse d’une vie meilleure, plus de 160 000 hommes et femmes, entre 18 et 25 ans, vont transiter par ses structures. Mais beaucoup d’entre eux ont eu le sentiment d’avoir été déplacés, exploités et trompés. En pénétrant aujourd’hui l’univers intime de ces familles déracinées, le film raconte le parcours emblématique et singulier des hommes et des femmes du Bumidom.

Rediffusions

• Mardi 25 juillet à 18h30
• Mardi 1er août à 7h
• Dimanche 6 août à 19h
• Jeudi 10 août à 18h30
• Samedi 12 août à 14h
• Mardi 15 août à 22h
• Mercredi 23 août à 18h30

 

La chaîne Public Sénat est disponible sur tous les supports TV en Outre-Mer (Hors TNT).

Vendredi 14 Juillet 2017 - 09:19

Notez



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter








Soumettre un article


News


Inscription à la newsletter